Vivre mieux en dépensant moins !

Quelques astuces
pour apprendre une langue étrangère rapidement

Au-delà du simple aspect pratique qui peut devenir problématique dans la vie quotidienne, la maîtrise de la langue de votre pays d’expatriation est un facteur d’intégration indiscutable. Les efforts pour s’exprimer dans une langue qui n’est pas la vôtre changent également la manière dont vous êtes perçu voire accepté dans votre pays d’accueil.

Vous avez toujours souhaité apprendre une langue étrangère, mais vous pensez que vous êtes trop vieux ou pas assez talentueux pour cela? Oubliez les idées reçues.

Faites de nouvelles rencontres avant de partir

Apprendre une langue étrangère avant de partir est un très bon moyen de prendre de l’avance et d’arriver à vous débrouiller dès votre installation dans le pays. Voici comment faire:

>Allez sur le site de Meetup pour voir s’il existe près de chez vous un rendez-vous hebdomadaire ou mensuel de personnes qui parlent la langue que vous souhaitez apprendre.

>Questionnez toutes les personnes de votre entourage, amis, famille, associations dont vous êtes membre, bibliothécaire… pour savoir s’ils ne connaissent pas quelqu’un (ou des groupes de personnes) qui parle la langue que vous désirez apprendre.

>Chattez sur Internet. Grâce aux réseaux sociaux et aux forums, il n’a jamais été aussi simple d’apprendre une nouvelle langue. Echangez, postez, réagissez sur ce qui vous passionne, avec des internautes de la nationalité choisie.

Ne vous posez pas trop de questions

Le principal problème auquel est confrontée la plupart des gens qui apprennent une langue étrangère, c’est le manque de confiance en eux. Ils s’attardent sur les différentes erreurs possibles, et imaginent qu’ils ont l’air idiot à chaque fois qu’ils se trompent.

N’imaginez pas les choses pires qu’elles ne le sont et lancez-vous sans trop réfléchir. Même si vous faites des erreurs, même si vous êtes stressé, le simple fait de bafouiller quelques mots dans une langue étrangère vous aidera à progresser et à communiquer de mieux en mieux.

Souvenez-vous : faire des erreurs n’a aucune importance. La plupart des gens apprécient et respectent les étrangers qui font l’effort de leur parler dans leur propre langue.

Amusez-vous en apprenant

Tout le monde n’a pas le temps ni l’argent pour s’offrir des séjours linguistiques ou des cours de langue. Pas grave! Car il existe des moyens d’apprendre en s’amusant. Mieux : plus vous vous éclaterez, plus vous progresserez vite:

>Regarder vos films favoris en version originale sous-titrée.
Pretty woman, Sister act,Titanic… vous les connaissez par cœur? Alors, pas besoin de mettre du français dessus! Laissez-vous porter par l’histoire et de temps à autre, sur un petit carnet, notez les mots que vous ne connaissez pas, recherchez-les ensuite sur un dictionnaire en ligne et apprenez vos répliques préférées par cœur. Vous allez voir, ça rentrera tout seul!

>Lire les livres que vous aimez en langue étrangère.
Evitez les livres « dont on parle » mais qui ne vous intéressent que moyennement. Choisissez que des histoires qui vous font vibrer, pour jeunes de préférence (plus facile à lire), type Harry Potter ou encore des BD (Tintin a été traduit en plus de 100 langues étrangères).

>Chanter.
Le matin, sous la douche, réveillez-vous sur une chanson dans la langue désirée en tentant de retrouver les paroles! Vous vérifierez ensuite si vous avez bon et vous apprendrez les vraies paroles, histoire de chanter correctement… ne serait-ce qu’au niveau du vocabulaire ou de la grammaire.

>Suivre un sujet qui vous passionne.
Vous êtes fan de voyages ou de sport? Sur internet, vous trouverez plein de sites sur le sujet et dans la langue que vous souhaitez. Et vous pourrez en plus continuer à approfondir vos connaissances sur ce thème.

>Imaginer des dialogues.
Dans votre tête, ça cogite pas mal. Phrases à sortir à l’agent immobilier lors de la visite d’une maison, déclaration d’amour toute prête pour George Clooney (au cas où on le croiserait…), reproches que vous aimeriez faire à votre voisin (« vous pourriez faire un peu moins de bruit »)…

Essayez de retenir tout cela dans la langue que vous voulez apprendre. C’est ludique, ça défoule et ça vous permet d’utiliser les vrais mots du quotidien! Le parler réel. Et ça, ça fait beaucoup progresser!

Apprenez les « 100 mots magiques »

Saviez-vous que dans la plupart des langues 100 mots reviennent 80% du temps. En vous contentant d’apprendre cette liste de 100 mots, vous passerez du statut de simple débutant à celui d’intermédiaire et vous vous débrouillerez dans de nombreuses situations.

Une fois cette liste maitrisée, si vous désirez augmenter votre niveau en apprenant encore plus de vocabulaire sans trop vous démener, il existe une solution : Apprendre le vocabulaire qui appartient à ce que l’on appelle les « mots transparents ». Ce sont des mots qui sont similaires voire même identiques, et qui ont la même signification que celle de votre langue natale. Attention toutefois aux mots « faux-amis » qui ont la même racine que le mot français mais qui veulent parfois dire tout le contraire!

Munissez-vous d’un guide de conversation

Si vous n’avez ni le temps et ni le courage d’apprendre rapidement une langue étrangère, achetez un guide de conversation à l’usage des voyageurs, qui soit à la fois bon marché et peu encombrant (type Assimil ou Berlitz). Lisez les phrases et apprenez-les par cœur, puis utilisez-les sans attendre, dès que vous en avez l’opportunité.

Mieux encore, ayez un interprète disponible en permanence dans votre poche!

C’est possible grâce aux applications gratuites qui font appel à l’intelligence artificielle. Personnellement j’ai téléchargé « Interprète » qui propose une traduction instantanée dans un choix de plus de 70 langues, mais il en existe beaucoup d’autres.

Apprendre une langue étrangère n’est pas un long fleuve tranquille. Il y aura beaucoup de défis à relever, mais vous serez récompensé de vos efforts en constatant combien la population locale appréciera et vous aidera à bien vous intégrer.

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »