Vivre mieux en dépensant moins !

Vos proches ne comprennent pas votre décision de partir vivre à l’étranger

A moins d’être très chanceux, vos amis et votre famille ne vont pas comprendre…

Quand vous leur dites que vous réfléchissez à l’idée de partir en retraite dans un pays étranger, leurs réponses se partagent entre la stupéfaction et l’horreur. Ils pensent que vous avez perdu votre bon sens, que vous vous abandonnez à une fantaisie… ou pire que vous avez perdu la raison.

« Ma famille n’en revient toujours pas » nous dit notre correspondant Patrick Augemont parti avec sa femme Odile à Singapour, il y a 13 ans, à l’âge de 32 ans, pour le compte de la société qui l’emploie.

« Ma mère a pleuré, ma sœur s’est interrogée de savoir si un tel déménagement était la meilleure option pour sa nièce (notre fille Pauline âgée de 8 ans à l’époque). Ma tante s’est demandée comment je pouvais avoir aussi peu de cœur pour emmener la petite fille de mes parents aussi loin d’eux.

« Durant notre première année à Singapour, nous avons peu entendu parler de ma famille. Puis ma femme est tombée enceinte de notre second enfant Louis, et mes parents ont mis de côté leurs craintes concernant notre expatriation et sont venus nous rendre visite.

« Des années plus tard, quand j’ai appelé ma mère pour lui dire que nous avions l’intention de déménager de Singapour à Montréal au Canada, elle s’est exclamée « Est-ce que je me trompe, mais il me semble que les Canadiens n’aiment pas les français »

« Quelques mois plus tard, ma mère est venue nous rendre visite et le matin de son retour en France, après 10 jours passés chez nous à Montréal, elle me confia « Tu avais raison, les Canadiens sont charmants et la ville est très belle ».

Trois ans plus tard, nous étions de nouveau sur le départ. “Maman, nous partons nous installer à Barcelone! » lui ai-je annoncé un matin.

Silence

Puis : « Mais je pensais que vous adoriez Montréal? Pourquoi est-ce que vous bougez de nouveau? Où est-ce que Louis ira à l’école? Qu’allez-vous faire de votre bel appartement de Montréal?

« Odile et moi sommes sur un chemin différent de celui emprunté par la plupart des gens et cela fait bien longtemps que nous avons abandonné l’idée que tout le monde pouvait nous comprendre. Le style de vie que nous avons choisi n’a pas besoin d’avoir du sens pour les autres, il doit avoir du sens pour nous.

C’est ce qu’il est important de comprendre. N’espérez pas que la dame qui se trouve devant vous à la caisse de votre supermarché va encourager ou valider votre projet de réinventer votre vie dans un pays étranger. Pourquoi vouloir quitter tout ce qui vous est familier… votre famille et vos amis, toutes les choses confortables et sécurisantes… pour tout reconstruire ailleurs?

>> A LIRE : Comment surmonter le choc culturel d’une retraite à l’étranger

Vous avez de multiples raisons de penser que vivre une expérience de vie à l’étranger présente des avantages. Vous pourrez certes réduire votre coût de la vie, mais il n’y a pas que cela, les vrais avantages sont moins pratiques. En vivant dans un pays étranger, même à temps partiel, votre vie se remplit et s’enrichit dans des directions que vous ne pouvez pas imaginer pour l’instant…

Et tant pis s’ils ne comprennent pas !

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »