Vivre mieux en dépensant moins !

Vila do Conde : un Bon Plan pour la Retraite au Portugal

La plupart des retraités qui envisagent prendre leur retraite au Portugal se tournent vers la région de Lisbonne pour bénéficier de la proximité des infrastructures modernes et de la richesse culturelle de la capitale, ou vers l’Algarve pour vivre sous un climat méditerranéen et se baigner dans une eau tempérée.
Le nord du pays est lui délaissé alors qu’il existe, à deux pas de Porto, une petite station balnéaire qui présente bien des atouts pour une retraite à la fois active et paisible. Cette citée s’appelle Vila do Conde, située à seulement 20 km de Porto, elle m’a séduite pour bien des raisons :

La proximité avec Porto

Grâce à une ligne de métro directe vous n’avez pas besoin de voiture pour rejoindre Porto et profiter de sa vie culturelle intense, de ses rues commerçantes animées, de son centre historique rénové avec goût, de ses hôpitaux modernes et performants … de même le métro relie Vila do Conde à l’aéroport en 30 minutes et de là seulement 2 heures d’avion (à partir de 50€ l’aller/retour avec Ryanair ou EasyJet) pour retrouver vos enfants et petits enfants en France.

La richesse de son centre historique

Ses nombreux monuments à caractère institutionnels, religieux ou défensifs sont le témoignage d’une histoire longue et variée : Un superbe aqueduc datant du 18ème siècle, le monumental couvent de Santa Clara qui domine la ville, une multitude d’églises et de chapelles, partout de belles maisons anciennes dans un dédale de ruelles pavées. Toute cette richesse est joliment mise en valeur par un environnement de parcs aérés et de places ombragées.

L’attractivité des aménagements des bords de la rivière

Depuis le centre ville jusqu’à l’estuaire de l’Ave, les quais sont animés par une succession de points d’intérêt : La place de la République avec ses parterres fleuris, puis le port de plaisance, une ravissante petite chapelle avec un dôme blanc surplombe la rivière, une fidèle réplique d’un vaisseau en bois du 16ème siècle héberge un musée de la construction navale, le minuscule port de pêche et son marché aux poissons couvert, un peu plus loin les nombreux pêcheurs à la ligne, une petite plage de sable aux eaux calmes, une chapelle blanche immaculée et enfin le fort St Jean Baptiste construit pour défendre l’entrée de la rivière Ave.

L’animation de son front de mer

Une vaste plage longue de 1,5km, bordée tout le long d’une piste cyclable et piétonnière et agrémentée de bars de plages ravira les amateurs de farniente et les baigneurs peu frileux (c’est l’Atlantique). Comme partout cependant, il faudra la partager avec une horde de touristes en juillet et août et avec les « Portuenses » (nom des habitants de Porto) les week-ends de début et fin de saison estivale.

Un programme d’animations dense et éclectique

Une multitude de manifestations culturelles, religieuses et sportives égaillent les rues de petite ville tout au long de l’année. La plupart ont le mérite de faire revivre les traditions anciennes : processions religieuses grandioses, danses folkloriques en costume traditionnel régional, fêtes de l’artisanat et de la gastronomie, théâtre de rue…

Une offre immobilière variée et attractive

Lors de ma venue, j’ai pu constater que les prix étaient environ 20% moins élevés que dans les stations balnéaires de la région de Lisbonne et qu’en Algarve.
Les nombreuses agences immobilières proposent des maisons anciennes de caractère dans le centre historique, des villas cossues entre le centre et la plage et des appartements en 1er rang sur mer (développement contrôlé avec 5 étages maximum)

Un climat relativement supportable en été

Comparativement à l’Algarve, je dirais que la température estivale est plus agréable car moins étouffante, mais par contre les hivers sont moins doux et plus venteux.

Voilà, je vous laisse apprécier ou pas. Si vous aimez le Portugal pour son authenticité, si vous êtes attaché à la proximité des infrastructures modernes d’une grande ville, si vous ne souhaitez pas surpayer votre investissement immobilier, et si vous risquez de ne pas supporter la chaleur estivale excessive du sud, alors il serait peut-être judicieux d’inclure Vila do Conde dans votre voyage de prospection préalable à votre grand départ.

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »