Vivre mieux en dépensant moins !

Retraite au Portugal : Porto la ville qui monte…

Porto au Portugal

 

Longtemps restée dans l’ombre de Lisbonne, Porto regagne peu à peu du terrain sur sa rivale méridionale. Un patrimoine architectural exceptionnel, des balades enchanteresses au fil des rues escarpées, mais aussi le Douro, fleuve majestueux qui ondule jusqu’à l’océan, où il fait bon flâner le long des plages battues par les flots. Laissez-vous bercer…

C’est dans le quartier historique de Ribeira, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, que bat le cœur de la ville. Il débute au pied du pont métallique Dom Luis I, et prend vite de la hauteur. Ses rues escarpées s’agrippent à la falaise et vous hissent vers les édifices les plus majestueux de la ville.

En remontant la ville vers le nord, Ribeira et son décors de carte postale cède peu à peu la place à un autre Porto, plus moderne et davantage fréquenté par les « Tripeiros » (les habitants de Porto), celui des rues commerçantes animées, des bars branchés, des plus beaux musées récemment construits (le musée des arts contemporains, la salle de spectacle Casà de Musica), des parcs verdoyants.

En contrebas, le Douro sépare Porto sur la rive nord, de Vila Nova de Gaia sur la rive sud, dont les quais accueillent les plus grandes maisons de vin de porto, toutes chargées d’histoire. Calem, Cruz ou encore Sandeman, autant de noms évocateurs pour les amateurs du précieux nectar. L’autre atout de Vila Nova de Gaia, outre ses petits restaurants qui rendent les berges animées jusque tard dans la nuit, est la vue imprenable que cet ancien village de pêcheurs offre sur le vieux Porto et ses façades multicolores.

En prenant ensuite la direction de l’ouest, vous pouvez faire une ballade de six kilomètres le long des sentiers pour piétons qui suivent le Douro jusqu’à son embouchure à Foz do Douro (et revenir à Porto par le tramway n°1). Ces sentiers sont une des réalisations urbaines les plus réussies de Porto. Par beau temps, vous y verrez une affluence de joggers, promeneurs, touristes et même des gens se rendant à leur travail.

De Foz do Douro, on peut continuer la promenade en empruntant les ramblas qui longent la mer jusqu’au petit port de pêche de Matosinhos qui ne manque pas de charme (aussi atteignable en métro depuis le centre de Porto). Ici pas de vieilles pierres ou de monuments historiques, mais une agréable douceur de vivre propre au littoral. Vous pouvez acheter du poisson fraichement pêché sur les étals du Mercado, lézarder sur la longue plage de sable blond, vous baigner dans la très belle piscine d’eau de mer das Marés, parfaitement intégrée au milieu des rochers, qui se remplit quotidiennement au rythme des marées.

Et puis Porto est aussi la porte d’entrée vers la vallée du Douro qui serpente à travers des collines verdoyantes, parsemées de vignobles centenaires étagés en terrasses, et entrecoupées de villages typiques et d’une savoureuse cuisine locale.

Les prix de l’immobilier ont augmenté au cours des dernières années grâce au développement économique, mais Porto reste abordable. Beaucoup de quartiers résidentiels de la ville sont installés sur les berges du Douro, notamment à Foz do Douro et Matosinhos. Boavista, un autre quartier résidentiel de standing, habité par de nombreux expatriés, se situe un peu plus en retrait. Tous sont aisément accessibles par le métro et le bus.

Il est facile de faire ses courses alimentaires dans le centre car les petits supermarchés sont présents partout. Mais si vous préférez l’authentique, rendez vous à l’emblématique marché couvert de Bolhao classé monument historique. L’ambiance, l’odeur, les couleurs, les produits locaux… un véritable plaisir. Le bar à vin du marché est un bon endroit pour faire une halte à l’heure de l’apéritif : un verre de vin blanc pétillant vinho verde vous en coûtera 1,50 € et un bol d’olives bien rempli pour l’accompagner c’est 50 centimes de plus.

Porto possède en outre toutes les infrastructures modernes dont un retraité expatrié souhaite pouvoir disposer au quotidien : un aéroport international relié à plusieurs villes françaises, des hôpitaux modernes et performants, des centres commerciaux hébergeant la plupart des grandes enseignes de distribution internationales, un métro flambant neuf facilitant les déplacements en centre-ville et vers les banlieues proches.

Alors, si vous recherchez une base européenne abordable pour y passer tout ou partie de votre retraite, un conseil : allez jeter un œil du côté de Porto.

>> Tout savoir sur la retraite au Portugal

 

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »