Vivre mieux en dépensant moins !

Retraite à Cadix, la belle andalouse

Cadix en Espagne

Au sud-ouest de l’Andalousie, Cadix vous prend par les sentiments, avec ses plages de sable fin, ses promenades ensoleillées, son théâtre romain, ses châteaux médiévaux, ses innombrables édifices civils et religieux.

Considérée comme le lieu de vie le plus ancien d’Europe, cette ville atypique témoigne de près de 4000 ans d’histoire, mais se conjugue également au présent, au fil de ses boutiques, de ses bars à tapas et de ses restaurants typiques. Découvrez un de mes « coups de cœur » pour une retraite en Espagne.

« La belle de Cadix a des yeux de velours, la belle de Cadix vous invite à l’amour… » Si la plupart des gens connaissent le premier vers de la célèbre chanson de Luis Mariano, le suivant, lui, décrit parfaitement le sentiment qui transperce en découvrant cette ville construite sur un rocher. A Cadix, tout, absolument tout est réuni pour vous séduire, entre les plages de sable blanc, les promenades en bord de mer ou le patrimoine architectural d’une ville située au carrefour des civilisations.

Sa douceur de vivre

« Je devais venir ici de manière temporaire et je ne suis jamais repartie, tant la vie est douce ici. L’un des gros avantages de Cadix, à la différence d’autres villes d’Andalousie, c’est que les températures restent mesurées. Il n’y a pas cette sensation d’étouffement » m’explique Charlotte, une française originaire de Tours, qui se plait décidément sous le ciel andalou, où le soleil brille en moyenne 2846 heures par an.

Reliée au continent par un pont de 3,4 kilomètres construit en 1969, Cadix propose une qualité de vie incomparable. « Franchement, comment se plaindre? Regardez le ciel bleu, les orangers, cette ville merveilleuse où le coût de la vie est tel que l’on peut faire beaucoup de choses avec peu de moyens. Dans les bars et les restaurants, on mange très bien pour une dizaine d’euros ».

Son patrimoine architectural

Cadix, la belle andalouse, se visite facilement à pied, laissant découvrir au fil de ses rues ce que les différentes civilisations lui ont légué de plus beau : la Cathédrale, coiffée d’un dôme aux tuiles jaunes, le Grand Théâtre Falla, un vaste édifice aux façades de briques de style néo-mudéjar, l’église de Santa Cruz surnommée la vieille cathédrale, le couvent de Santo Domingo qui incarne à lui seul tout le charme des édifices religieux andalous, le site archéologique de Gadir témoigne de la vie des Phéniciens, le musée de Cadix serti dans un superbe écrin…

Ses promenades, jardins et places

Ils constituent autant d’oasis de verdure et de fraicheur où il fait bon flâner à toute heure de la journée. Les promenades autour de la Tacita de la Plata, avec ses parcs et ses espaces de verdure sont particulièrement mis en valeur par la faïence bleutée typiquement andalouse. La Plaza de Mina abrite le Musée de Cadix, mais également un large espace avec de grands arbres, du marbre au sol et un superbe kiosque d’un bleu qui s’accorde à merveille avec le ciel. En forme de trapèze, la Plaza de la Candelaria n’est à manquer sous aucun prétexte avec ses quatre couloirs de pergolas en bougainvilliers, fleuris et majestueux.

Son Mercado

Le marché de Cadix est une institution. Pas moins de 147 stands prennent place dans cette superbe structure. Tous les produits andalous se rassemblent dans ce marché situé au cœur névralgique de la ville. Cela va du poisson à la viande et aux charcuteries, en passant par les étals colorés de fruits et légumes, sans oublier ces stands d’épices qui nous projettent instantanément dans un plat à inventer. Disposés en escargot et à ciel ouverts, des étals proposent également des tapas à grignoter pour se plonger dans une convivialité typiquement andalouse et qui n’est, pour le coup, pas une légende.

Ses plages parmi les plus belles d’Europe

Que serait Cadix sans ses plages? Qu’elles s’étirent au cœur même de la ville ou qu’elles en forment le prolongement sauvage, elles font le bonheur des amateurs de farniente ou de sport en plein air. Parmi elles, la Playa de la Caleta se détache du lot. Et pour cause. Avec son sable fin et blanc, elle se cache au cœur de la ville, on est là dans un véritable décor de carte postale, lorsqu’en terrasse, on contemple les deux châteaux, les vieilles habitations et les barques immobiles sur l’eau, tandis que le soleil nous fausse compagnie.

Avec 60% de résidents permanents, Cadix est parvenue à se préserver du tourisme de masse. Ici, les gens abordent la vie avec légèreté, perçoivent chaque problème d’un regard détaché. J’ai rencontré des Gaditans fiers de leurs origines, chaleureux, ouverts à l’échange. On quitte Cadix le cœur forcément lourd, plein d’images et de petits souvenirs : des plages sublimes, une place verdoyante avec ses orangers parfaitement alignés, des jeunes faisant la fête en pleine rue, autour d’un concert de flamenco, et on se dit qu’on reviendra forcément…

Paul Delahoutre
Auteur des guides Retraite sans Frontières

***************

Cette newsletter est extraite d’un article paru dans le magazine trimestriel « Direction Espagne » (vendu en kiosque et sur abonnement), qui vous permet de mieux appréhender ce merveilleux pays en vous faisant découvrir des sites incontournables ou moins connus, en partageant avec vous ses meilleurs plans et en offrant la parole à des français qui ont choisi de vivre en Espagne. Parmi eux, des retraités qui vous donneront peut-être envie de les rejoindre.