Vivre mieux en dépensant moins !

La Malaisie offre un « pont d’or » aux retraités occidentaux

La Malaisie est un paradis tropical, des îles et des plages magnifiques, des forêts rafraîchissantes, une cuisine savoureuse, un brassage de cultures, des centres commerciaux modernes, et un coût de la vie moitié moindre que celui de la France… Oui, la Malaisie possède tout cela.

De plus, les infrastructures médicales sont modernes et compétentes. L’anglais est largement parlé. Les loisirs vont des festivals de rue aux casinos, des parcs d’attraction aux trekkings dans la jungle, des courses de Formule 1 aux concerts de musique moderne. Les spots de plongée et d’observation du monde marin de renommée mondiale ne sont jamais à plus de quelques heures de route.

Et il y a une cerise sur le gâteau : Le gouvernement malaisien rend étonnamment facile la possibilité de vivre en permanence et en totale exonération d’impôt dans ce paradis irrésistible.

Contrairement aux autres pays d’Asie du Sud-Est, la Malaisie encourage activement les résidents étrangers à s’installer ici. D’excellentes incitations sont disponibles si vous répondez aux conditions nécessaires pour bénéficier du MM2H (Malaysia My Second Home Programme). Et même sans bénéficier de ce statut d’immigrant, la Malaisie est un pays où il est facile d’obtenir le droit de vivre de manière moins permanente.

Pour une durée de séjour de moins de 3 mois, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa. Si vous souhaitez rester plus longtemps, vous pouvez, comme beaucoup de gens le font, sortir du pays par une frontière terrestre et revenir le même jour pour recevoir un nouveau droit de séjour d’une durée de 3 mois. Beaucoup d’étrangers vivent en Malaisie depuis de nombreuses années en procédant de cette manière.

Avantages du statut d’MM2H

Mais votre meilleure option consiste à faire une demande de statut Malaysia My Second Home Programme, ou MM2H. Des dizaines de milliers de résidents étrangers en ont déjà fait la demande et profitent pleinement de ses avantages :

  • Contrairement à la plupart des pays asiatiques, le programme MM2H est disponible aux étrangers de tous les âges. Il vous donne un visa d’entrées multiples valable 10 ans, et renouvelable indéfiniment (dans les faits, vous obtiendrez un premier visa d’une durée qui ne pourra excéder la date d’expiration de votre passeport et au renouvellement de celui-ci, vous obtiendrez un visa de 10 ans)

  • Incontestablement, le plus grand avantage du statut d’MM2H est d’ordre fiscal. En effet, en tant que résident MM2H en Malaisie, tous vos revenus de source étrangère, y compris vos pensions retraite, sont exemptés d’impôt sur le revenu. Et comme la convention fiscale entre la France et la Malaisie prévoie que les pensions du secteur privé sont imposables en Malaisie, les retraités français du secteur privé sont exonérés d’impôt sur le revenu procuré par leurs pensions retraite. (les retraités de la fonction publique ne bénéficient pas de cet avantage car ils restent imposables en France).

Les autres avantages du statut de MM2H sont les suivants :

  • Possibilité d’acheter un bien immobilier d’un montant minimum de 500 000 Ringgits (environ 110 000 euros) qui peut être financé à hauteur de 80% par une banque malaisienne. La Malaisie est l’un des rares pays d’Asie qui offre aux étrangers le droit d’être propriétaire d’une parcelle de terre.

  • Autorisation d’acheter une voiture neuve fabriquée ou assemblée en Malaisie en étant exempté des droits d’accise.

  • Obtention d’un permis de conduire malaisien

  • Droit d’Immigrer avec sa famille (conjoint, enfants non-mariés de moins de 21 ans, parents)

  • Possibilité de démarrer une entreprise (investissement minimum 250 000 Ringgits soit environ 55 000 euros)

  • Obtention d’une carte d’identité qui vous évitera de devoir garder en permanence votre passeport sur vous.

Conditions d’obtention du statut d’MM2H

  • Si vous êtes âgé de plus de 50 ans, vous devez à la fois apporter la preuve (relevés de compte des 3 derniers mois) que vous possédez la somme de 350 000 Ringgits, soit 76 000 euros environ, sur vos comptes bancaires, et que vous disposez d’un revenu mensuel (salaire, rémunération fixe…) d’un montant minimum de 10 000 Ringgits soit environ 2 200 euros.

    Si vous êtes retraité, vous devez déposer sur un compte en banque ouvert dans une banque Malaisienne, une somme fixe de 150 000 Ringgits (environ 33 000 euros) ou apporter la preuve officielle que vous disposez d’une pension retraite d’un montant minimum de 10 000 Ringgits soit environ 2 200 euros par mois.

    Après avoir résidé un an en Malaisie, vous pouvez retirer 50 000 Ringgits (environ 11 000 euros) de votre dépôt bancaire pour l’achat d’un logement ou pour des dépenses médicales, mais le reste de votre dépôt soit au minimum 100 000 Ringitts (environ 22 000 euros) doit être maintenu sur le compte bancaire durant toute la durée de votre participation au programme.

  • Quelque soit votre âge, vous devez présenter un certificat médical émanant d’un hôpital ou d’une clinique agréée Malaisienne, et vous devez disposer d’une assurance santé valable sur le territoire de la Malaisie. Si vous rencontrez des difficultés pour obtenir une assurance santé à cause de votre âge ou de certaines conditions médicales, une exemption de production d’assurance pourra parfois vous être accordée.

  • Finalement, vous devrez vous acquitter d’une caution d’un montant de 1 500 Ringgits (environ 325 euros), présenter des copies certifiées (traduites et légalisées) de votre passeport et de votre certificat de mariage (si vous immigrez avec votre conjoint), des copies de vos trois derniers relevés bancaires mensuels, bulletins de paie, attestations de versement de pension ou déclarations de revenus. Enfin, vous devrez régler le montant du timbre MM2H soit 90 Ringitts (20€) par an.

Il est possible de faire la demande de statut MM2H par vous-même sans l’assistance d’un agent licencié. Toutefois, au regard de la lourdeur bureaucratique, nous vous recommandons de solliciter de l’aide.

Comparé au Portugal qui offre dix ans d’exonération d’impôt sur le revenu, la Malaisie fait encore mieux avec dix ans d’exonération renouvelable indéfiniment et un coût de la vie nettement inférieur, mais cela vous éloigne un peu plus de vos enfants et petits-enfants. On ne peut pas tout avoir !

Paul Delahoutre

Auteur des guides « Retraite sans Frontières »