Vivre mieux en dépensant moins !

Prendre votre retraite Où, Quand et Comme vous voulez?

Beaucoup, vous aussi peut-être, sont de façon compréhensible concernés par le départ en retraite. Mais comment allez-vous la vivre ?

Le dictionnaire défini le départ en retraite comme étant l’état d’une personne qui se retire de la vie active. Même si vous pourriez l’envisager, auriez-vous envie de mener une vie passive? La retraite passive c’était l’objectif de la génération précédente, la nôtre ne la voit pas comme cela.

Après plusieurs décades de travail, à payer vos impôts, à élever vos enfants, et à oublier ce que vous souhaitiez faire au profit de ce que vous étiez obligé de faire, cette nouvelle période de vie est une opportunité d’être plus engagé que jamais, dans le monde, dans la vie, et dans la recherche du bonheur, pour penser grand et agir audacieusement.

Je préfère le terme de « re-traiter sa vie », une nouvelle étape de votre vie s’ouvre. Quel sens lui donner? Comment l’aborder? Quel élan nouveau y apporter? un temps pour élargir vos perspectives et votre univers comme le suggère vos centres d’intérêts et votre imagination. « re-traiter sa vie » signifie vous engager/participer plus largement à votre monde et à votre communauté que ce que votre précédente vie vous permettait de faire, ce qui signifie une opportunité illimité pour apprendre, progresser, contribuer, réinventer et pour vous trouver un but/un dessein.

Les bénéfices de « re-traiter sa vie » sont grands :
• Prendre le contrôle de votre vie, de votre temps, de vos revenus et de votre futur…
• Faire ce que vous voulez, quand vous voulez, où vous voulez…
• Etre flexible et prendre du plaisir…
• Vivre une aventure, embrasser un dessein…
• Devenir plus assuré, plus débrouillard…

Vous pouvez vivre cela quelque soit l’endroit où vous vous trouvez au moment où vous vous engagez dans cette nouvelle étape de votre vie. Néanmoins, je pense qu’une retraite à l’étranger offre plus d’opportunités de « re-traiter » sa vie qu’en restant à l’intérieur de nos frontières.

Un coût de la vie attractif n’est que la première condition d’un « re-traitement de sa vie » réussi. Même si vous avez les moyens financiers de vivre votre retraite à l’endroit où vous êtes actuellement, vous devrez faire beaucoup d’effort pour trouver des occasions de « re-traiter votre vie » alors qu’en partant à l’étranger il vous sera difficile d’éviter de « re-traiter votre vie ».

Une vie « re-traitée » consiste à sortir, voir ce qu’il y a à voir, apprendre ce qui vous intéresse d’apprendre, se faire des amis, construire un réseau et identifier les voies à suivre pour devenir partie prenante de votre communauté. « Re-traiter » sa vie c’est ne pas faire marche arrière, ne pas se dérober, ne pas ralentir et encore une fois cela vous procure deux grands bénéfices : contrôle et dessein.

Je dirai que le « re-traitement » ne ressemble en rien à la retraite conventionnelle. Par contre, prendre sa retraite à l’étranger revient à « re-traiter » sa vie. Parce que la retraite à l’étranger signifie prise de contrôle de sa vie. C’est une aventure qui nécessite débrouillardise et confiance en soi. Et cela permet de se trouver plus facilement une raison de sortir du lit tous les matins.

En partant vivre à l’étranger, vous devenez instantanément une personne plus intéressante. Vos nouveaux voisins et amis, à la fois les locaux et les expatriés, vont vous trouver fascinant simplement parce que vous serez différent et nouveau. Vous serez exotique, voir même mystérieux. Vos idées, expériences, anecdotes et désirs seront déstabilisant et stimulant plutôt que vieillots et banals comme ils le seraient probablement en restant là où vous êtes aujourd’hui.

Votre savoir-faire sera demandé et plus valorisé. Quelque soit votre expérience passée, vous devenez le meilleur de votre domaine de compétences dans votre nouvel environnement… et en même temps, vous deviendrez légitimement plus intéressant parce que vous allez acquérir en permanence de nouvelles connaissances.

Votre cercle d’amis sera nouveau, plus éclectique, plus varié. De même que vous serez nouveau pour tout le monde dans votre vie « re-traitée », tout ceux que vous rencontrerez seront nouveau pour vous.

Vous allez prendre de l’envergure tous les jours, dans toutes les directions. Six mois après vous être installé, vous risquez de ne pas reconnaitre la nouvelle personne enrichie que vous êtes devenu.

Oubliez la retraite. C’est un challenge du passé.

Par contre, faites un plan de « re-traitement »,

je peux au moins vous promettre une chose : vous n’allez pas vous ennuyer et déprimer.

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »