Vivre mieux en dépensant moins !

2ème conseil : Partez et profitez de votre paradis de retraite

plage paradisiaque

 

Si vous souhaitez prendre votre retraite à l’étranger, je vous ai donné, la semaine dernière, un premier conseil. Laissez-moi vous donner aujourd’hui mon deuxième conseil.

2. Après avoir vérifié sur place, ne gaspillez plus de temps à attendre : Partez et profitez de votre paradis de retraite

 

Faites votre recherche depuis la France, puis partez vérifier sur place et enfin faites le grand saut. Ne passez pas vos meilleures années de retraite à analyser et à planifier. Ce sont des années de votre vie que vous ne récupérerez pas.

J’ai rencontré beaucoup de gens qui m’ont dit réfléchir à l’idée de partir en retraite à l’étranger. Ils sont capables de vous dire comment obtenir le visa, où ouvrir un compte en banque, combien budgéter pour la location d’un appartement et quel est le prix au mètre carré de l’immobilier dans une dizaine de pays différents.

Pourtant ils sont toujours en train de réfléchir, peser le pour et le contre, pas certain que ce soit le moment de se décider à partir. A ces personnes, j’ai envie de dire allez-y, faites vos bagages et partez !

 

Qu’est-ce qui peut leur arriver de pire?

Il y a quelques années, en Thaïlande, j’ai rencontré un retraité français qui m’expliquait qu’il réfléchissait à l’idée de partir vivre dans ce pays depuis deux ans.
« Je suis convaincu que la Thaïlande est l’endroit où je veux aller prendre ma retraite, mais je ne suis pas sûr que ce soit le bon moment pour y acheter une maison »
« Avez-vous considéré d’autres options? » lui ai-je demandé
« Avant de regarder de près la Thaïlande, j’ai recherché sur Bali durant 4 ans »
« Qu’avez-vous décidé pour finir? »
« Oh, je n’ai rien fait, après 4 ans de recherches, les prix étaient montés si haut que j’ai estimé que ce n’était plus intéressant »
« Ah oui, cela peut arriver » lui ai-je répondu.

 

La vérité est que cela arrive souvent et comme le dit notre correspondant Olivier Lhomme « Vous pouvez planifier de prendre votre retraite à l’étranger… ou vous pouvez décider de prendre votre retraite à l’étranger puis ensuite faire des plans ».

>> Consultez notre check-list des démarches à effectuer pour partir en retraite à l’étranger

Réfléchissez avant, c’est normal et important, mais soyez conscient que pendant que vous faites vos recherches, votre vie passe. Ce français rencontré en Thaïlande était si inquiet de savoir qu’une meilleure affaire puisse lui passer sous le nez après s’être décidé à acheter, qu’il était incapable de prendre une décision. C’était un type sympa, mais il ne savait pas sortir de ses recherches, de ses investigations, de ses reconnaissances, essayant d’identifier le bon moment et le meilleur endroit pour partir.

Il n’y a pas de « bon » moment, et il n’y a pas de « meilleur » endroit.

Parfois la vie vous prend par le collier et vous fait avancer, parfois elle attend que vous soyez emporté par votre propre élan. Je le répète, il n’y a pas de meilleure opportunité et il n’y a pas de bon moment.

 

Voici ce que vous devez faire : Vous agissez maintenant sans attendre. Si les circonstances de la vie ne s’entendent pas pour vous tirer dans la direction de nouveaux horizons, levez-vous et commencez par les chasser.

“Mais… mais… mais” allez-vous penser. Mais quoi? Qu’est-ce qui vous retient?

Vous pensez ne pas en avoir les moyens? Je vous ai montré que vous pouviez prendre votre retraite et vivre avec moins de 1000€ par mois en Thaïlande et avec moins de 1500€ au Portugal.

Peut-être êtes-vous inquiet à l’idée que cela représente beaucoup de tracas et de travail. Vous avez raison. C’est plus facile de rester sans rien faire, mais où cela vous mènera à la fin de la journée? Quelles histoires pourrez-vous raconter à votre entourage? De quelles aventures pourrez-vous vous remémorer plus tard?

>> Comment bénéficier d’une assurance maladie pour votre retraite à l’étranger

Peut-être que vous n’acceptez pas l’idée de vivre loin de vos enfants et petits-enfants? Partez en Espagne ou même au Maroc car en avion vous êtes à moins de 3 heures de Paris-Beauvais (et à moins de 70 € l’aller-retour avec Ryanair depuis Tanger ou Agadir).

 

Peut-être avez-vous une peur bleue. De quoi avez-vous peur? Que votre nouvelle vie ne fonctionne pas comme vous l’espérez? Et alors? Vous pouvez toujours retourner chez vous. Ou partir ailleurs. Je me répète, il n’y a pas d’endroit idéal et essayer différents endroits peut s’avérer amusant. C’est en tout cas ce que pensent nos correspondants retraités Bernard et Isabelle Thoumin qui se déplacent à travers le monde en fonction de leurs envies.

Vous ne pouvez pas ne pas passer à côté de cette chance !

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »