Vivre mieux en dépensant moins !

L’accessibilité de votre lieu de retraite à l’étranger

Quand on prend sa retraite à l’étranger, l’accessibilité devrait toujours être prise en considération. Vous n’avez surement pas envie de devoir supporter un trop long trajet, de surcroit fatiguant, à chaque fois que vous retournerez en France. Sans compter qu’un mauvais choix risque d’impacter votre capacité à louer votre logement durant vos absences, parce que les locataires préfèrent se rendre à un endroit facile d’accès ; ou plus tard à vendre le logement, parce que vous aurez moins d’acheteurs potentiels.

Vous devez considérer quatre aspects au regard de l’accessibilité :
. Le temps de vol entre la France et l’aéroport de destination
. Le temps nécessaire pour se rendre de l’aéroport à votre résidence
. Le coût du billet d’avion
. La fréquence des vols

Temps de vol pour se rendre à l’aéroport de destination

C’est l’aspect le plus évident à prendre en compte, mais sachez qu’entre plusieurs destinations situées dans la même zone géographique, il peut y avoir une différence importante de durée d’acheminement.

Il arrive parfois que le lieu de votre projet d’installation soit éloigné de l’aéroport international où vous avez atterrit en provenance de France et il vous faudra prendre un vol domestique pour vous rapprocher de votre domicile. Cette correspondance avec parfois plusieurs heures d’attente entre les deux vols peut faire que la durée totale de la partie aérienne du voyage soit considérablement augmentée, sans compter qu’il vous faudra gérer la fatigue du voyage transcontinental et le décalage horaire.

C’est par exemple le cas de pays comme le Vietnam ou les Philippines qui n’ont que peu de liaisons aériennes directes avec l’Europe et qui nécessitent donc bien souvent un changement d’avion à Bangkok ou à Kuala Lumpur. C’est aussi le cas d’une île comme Bali (stop à Jakarta) ou de villes comme Phuket ou Chiang Mai (stop à Bangkok).

Distance de l’aéroport de destination à votre résidence

Si votre résidence est située dans une petite ville ou un village à l’écart des grands axes routiers, calculez le temps nécessaire pour la rejoindre compte tenu des conditions de circulation et de la qualité du réseau routier. Vous n’avez surement pas envie de sursauter sur une route mal entretenue, voire impraticable durant la saison des pluies ou de passer des heures dans les bouchons.

Si la résidence est localisée sur une petite île qui n’est accessible que par bateau, évaluez la praticabilité avant de vous engager. Que faire lorsque le ferry est bloqué au port par mauvais temps…

Coût de transport

Le coût du billet d’avion peut vous aider à faire le choix entre deux pays du monde. Ainsi un billet d’avion de Paris à Port Louis à l’île Maurice coûte presque deux fois le prix d’un billet Paris Bangkok alors que la distance parcourue est moins importante.

En Europe, il vaut mieux choisir une destination située à proximité d’un aéroport desservi par une compagnie low-cost, qu’une destination qui oblige à prendre un vol régulier d’une compagnie nationale dont le tarif sera en général deux à quatre fois plus cher. A ce titre, le Portugal, avec ses 3 aéroports (Lisbonne, Porto et Faro) desservis par plusieurs compagnies low-cost (Ryanair, Easy Jet…) est un excellent choix.

Fréquence des vols

Il faut aussi enquêter sur la fréquence des vols. Un service régulier disponible une fois par semaine peut convenir pour un retour en France programmé à l’occasion des vacances, mais n’est pas supportable en cas d’urgence d’ordre familiale. Parfois les vols sont quotidiens durant la saison touristique et seulement hebdomadaires le reste de l’année, c’est notamment le cas de certaines îles grecques.

Quand vous évaluerez l’accessibilité, commencez par regarder les pays qui figurent sur votre liste, et sélectionnez précisément les endroits qui vous intéressent. Puis regardez où se situe l’aéroport le plus proche et calculez la durée totale (porte à porte) du voyage ainsi que son coût. Pensez aux locataires potentiels et aux futurs acheteurs, de où viendront-ils? et avec quelles facilités rejoindront-ils votre résidence?

Si vous suivez ces recommandations, vous choisirez un petit coin de paradis plus pratique, plus facile à louer, et plus facile à revendre le jour où vous déciderez de le faire.

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »