Vivre mieux en dépensant moins !

10 Secrets de Voyageur Malin

La préparation de votre départ en retraite à l’étranger va nécessiter plusieurs allers-retours vers le pays de votre choix : d’abord pour vérifier sur place que votre pays d’accueil et plus précisément votre choix de localité, vous apporteront la vie épanouissante à laquelle vous aspirez, puis pour rechercher un logement et formaliser l’acte d’achat ou la location de votre future résidence.

Pour cela vous allez devoir tout organiser : acheter votre billet d’avion, réserver un hôtel, vous déplacer en taxi ou en transport en commun, téléphoner, changer de l’argent, prendre des précautions pour votre sécurité et votre santé, éviter les arnaques de commerçants parfois peu scrupuleux envers les touristes…

Il s’agit d’un voyage sur mesure que vous allez devoir effectuer sans l’aide d’une agence de voyage ou d’un guide qui s’occupe de tout, et donc avec le risque de faire des erreurs, de vous faire avoir, de perdre du temps et de l’argent.

je me permets de vous transmettre ci-dessous quelques conseils et astuces accumulés au cours de mes 40 années de voyage autour du monde et qui pourront vous servir si vous partez en vacances ou en retraite à l’étranger :

Mangez dans des lieux animés et fréquentés par les locaux.

qui connaissent les meilleurs restaurants, pas dans les usines à touristes chers et pas toujours à la hauteur. Profitez-en pour partir à la découverte de la cuisine locale sans vous inquiéter car la qualité sera au rendez-vous.

Ayez toujours de la petite monnaie sur vous.

Ceci afin de payer les commerçants avec l’appoint et éviter ainsi les grosses coupures nécessitant un rendu monnaie. Volontairement ou pas, le vendeur peut ne pas avoir de monnaie, vous obligeant ainsi parfois à être plus généreux que prévu. Dans tous les cas, prenez le temps de vérifier votre monnaie.

Ne montez jamais dans un taxi sans vous mettre d’accord sur le prix.

Quand c’est possible, demandez d’abord à un local de vous donner une idée du prix normal de la course. Quand nous étions à Chiang Mai l’année dernière, nous avons négocié avec un tuk-tuk le prix pour aller de la gare au centre ville. Le prix est rapidement descendu de 200 baths à 40 baths parce que nous savions que le trajet était très court et que le conducteur s’est vite aperçu que nous connaissions la ville

Attention aux faux guides.

Une personne vous accoste dans la rue pour vous proposer une visite de la ville, ou d’un endroit moins connu. Elle est très gentille et semble vouloir tout faire pour vous aider et vous faire plaisir. Refusez poliment et fermement. Ces personnes vont en effet vous faire visiter les endroits qu’elles indiquent sur leurs photos, mais entre-temps, elles vont vous emmener dans des boutiques où elles perçoivent une commission sur vos achats. Des dizaines de variantes existent, dans tous les cas, fuyez ce charlatan trop gentil pour être honnête (sans pour autant tomber dans la parano : certaines personnes sont réellement sympas et sérieuses !)

Ne vous séparez jamais de votre passeport.

Il arrive parfois que l’on vous demande de laisser votre passeport en dépôt, en garanti d’un service offert (location de scooter, …). S’il est normal que le prestataire de service puisse s’entourer de certaines précautions, il est par contre formellement déconseillé de vous séparer de votre bien le plus précieux en voyage. En effet cette personne peut le perdre, se le faire voler ou encore l’utiliser comme monnaie d’échange en cas de problème survenu lors de la location.
Pour ne pas être otage de cette personne, ou pour ne pas perdre quelques jours de vacances au Consulat, nous vous suggérons de donner en dépôt votre carte nationale d’identité en prétextant que le passeport est à l’ambassade pour une demande de visa.

Prenez garde aux « copies ».

La technique pour savoir si, comme le prétend le vendeur, la montre Rolex qu’il vous propose à 120 € est une véritable montre Rolex, consiste à négocier le prix et à lui proposer 60 €, s’il accepte c’est que ce n’est pas une vrai Rolex et vous pouvez alors descendre encore le prix.

Ne surestimez pas le décalage horaire (« jet lag » en anglais).

Quand vous arrivez en Asie, vous devez supporter un horaire décalé de 5 à 8 heures, une température de plus de 30 degrés et 50% ou plus d’humidité. Cela prend environ un jour pour récupérer la fatigue de chaque heure de décalage, vous serez donc un peu dans le brouillard pendant plusieurs jours. Les deux ou trois premiers jours seront les plus durs. N’espérez pas faire beaucoup de choses le premier jour.

En cas de dysentrie,

et bien que vous cherchiez à résoudre ce problème de santé rapidement, vous devez rester prudent parce qu’une utilisation agressive de médicaments anti-diarrhéiques, combinée à une alimentation visant à arrêter ce trouble digestif, peuvent provoquer la constipation. Le régime alimentaire banane + riz + compote de pommes + toast est bien connu pour être efficace, et bien sûr il faut boire beaucoup d’eau pour réhydrater votre corps.

Demander deux fois votre chemin plutôt qu’une.

Dans les pays sous-développés, les gens qui ne savent pas répondre à une question d’un étranger voudront « garder la face » et préfèreront dire une bêtise que de dire qu’ils ne savent pas. Le savoir permet de vérifier l’information donnée auprès d’une autre personne et d’éviter ainsi bien des erreurs et pertes de temps.

Soyez avant tout courtois.

Ça semble logique mais ce n’est pourtant pas toujours mis en pratique. Malheureusement, beaucoup de touristes occidentaux ont tendance à croire que, parce qu’ils voyagent dans un pays moins développé que le leur, ils peuvent se permettre des manières hautaines ou du moins s’autoriser à ne pas effectuer certains gestes de politesse qu’ils n’omettraient pas de faire dans leur pays. N’oublions pas qu’en partant, nous nous invitons et nous nous devons de respecter nos « hôtes ».

A LIRE AUSSI : Préparez votre Retraite à l’Etranger en payant vos Hôtels moins cher!

Paul Delahoutre

Auteur des guides Retraite sans Frontières