Vivre mieux en dépensant moins !

Démarches à effectuer pour partir en Retraite en Italie

Prendre sa retraite en Italie ne s’improvise pas, il y a de nombreuses démarches à effectuer pour être en règle avec l’administration et pour vous éviter bien des tracas dans la vie de tous les jours :

Formalités d’entrée et de séjour

L’Italie étant un pays membre de l’Union Européenne, un ressortissant français peut entrer, sortir, circuler, résider de façon permanente et travailler librement en Italie.
Si vous y résidez plus de 3 mois, on peut vous demander de vous enregistrer auprès des autorités en présentant une carte d’identité ou un passeport en cours de validité, une preuve d’assurance maladie complète et un document attestant que vous pouvez subvenir à vos besoins sans devenir une charge pour le système d’assistance sociale du pays.

Finances

Au sein de l’Union Européenne, les démarches d’ouverture d’un compte bancaire sont simples et visent le plus souvent à vérifier que vous n’êtes pas interdit bancaire.

Versement des pensions retraite

Il n’est pas nécessaire de résider en France pour percevoir sa pension retraite française (sauf l’ASPA et l’ASI car ces prestations sont soumises à condition de résidence en France). Il faut simplement informer vos caisses de retraite de votre changement de résidence, et leur adresser tous les ans le formulaire intitulé « Attestation d’existence » ou « Certificat de vie », à faire compléter par l’autorité compétente de votre pays de résidence.

Déménagement et douane

En confiant vos biens à un transporteur routier international, il faut compter 5/6 jours de délai d’acheminement et entre 3000€ et 6000€ pour un container de 20 pieds (32 m3) selon le niveau de prestation demandé et la distance qui sépare la ville de départ et la ville d’arrivée.
Dans la plupart des déménagements internationaux, c’est le transporteur qui s’acquitte des formalités de douane, il reste simplement à vous mettre en règle avec le contrôle des changes.

Voiture et permis de conduire

L’immatriculation de votre véhicule sera sans aucun doute la démarche la plus longue. Il vous faudra une bonne dose de patience et de détachement pour en arriver à bout.
Le permis de conduire français est accepté par convention dans tous les états membres de l’Union Européenne (UE)