Vivre mieux en dépensant moins !

Retraite “à la casa” en Italie

Dernièrement, passant deux semaines de vacances en Italie et traversant Venise, Ravenne, Rome, Pise et Florence, nous nous sommes posés la question de savoir si nous aimerions passer notre retraite dans l’une ou l’autre de ces différentes villes?

Bien sur, deux ou trois jours dans chacun de ces endroits n’a pas été suffisant pour trouver une réponse à cette question. Par contre, parfois, 24 ou 48 heures suffisent pour déterminer si vous aimeriez passer un peu plus de temps pour savoir si un endroit peut vous convenir à long-terme.

Dans ce contexte, voici nos impressions instantanées sur ces cinq cités italiennes :

Venise

Venise est un petit bijou que vous devriez voir si vous pouvez. Pour vivre heureux ici, il faut aimer vivre sur l’eau (aller n’importe où, nécessite un trajet en ferry ou en bateau). Avec le temps, cela me deviendrai pénible. En été, vous souhaiteriez probablement partir, quand la température peut monter jusqu’à 35° et que les ruelles étroites de cette citée lagon sont envahies par des hordes de touristes avec la caméra au poing. En hiver, les touristes sont pour la plupart partis, mais les journées sont froides et humides.

La vraie raison pour laquelle Venise n’est pas un endroit de retraite, est le coût de la vie. Les prix de l’immobilier rivalisent avec ceux de Paris (4000 euros/m² en banlieue et jusqu’à 20000 euros/m² avec vue sur le Grand Canal). Nous avons remarqué un « logement étudiant » annoncé à 800 euros par mois.

Ravenne

Ravenne est tout le contraire. C’est une tranquille petite ville italienne dotée d’un riche passé.

Quand, à Venise, la queue pour entrer dans la basilique dura des heures, à Ravenne nous avons pu entrer directement dans la basilique San Vitale pour contempler à notre guise et sans bousculades les fameuses mosaïques byzantines.

Le cœur de la vieille ville de Ravenne est intéressant et plaisant mais petit. Notre impression générale de la ville est qu’elle est trop petite. Que feriez-vous ici après avoir vu et apprécié sa remarquable architecture?

Par contre, déjeuner à Ravenne coûte moins de dix euros par tête…pendant qu’à Venise nous avions payé plus du double.

Rome

Rome n’est pas petit, et en vivant ici, vous ne manquerez jamais une opportunité de passer des moments intéressants et amusants. Cependant, je ne pense pas que cette ville me conviendrait. C’est trop urbain sans le charme et le romantisme de Paris.

Cela dit, notre rapide impression de Rome est que cela semble être une ville plus abordable que Paris. Evitez les zones touristiques (comme vous le feriez en y demeurant) et vous pourrez probablement vivre avec un budget raisonnable.

Pise

Peut-être la plus grosse surprise de notre voyage en Italie a été Pise.

Tout le monde vient pour voir la tour penchée, mais Pise a plus à offrir. Ses maisons en front de rivière, sa basilique, son baptistère, ses marchés…

Si vous recherchez un style de vie à l’aspect d’antan, vous pouvez prêter attention à cette ville. Elle semble offrir assez de distractions pour vous occuper à plein temps et vous êtes à quelques minutes de la mer.

Pendant que Venise, Rome et Florence sont toutes entières livrées aux touristes, Pise vit tranquillement. Des bus s’arrêtent devant la Tour et font monter et descendre des voyageurs, pendant que dans le reste de la ville les habitants vaquent à leurs occupations. Parce que peu semblent trouver une raison à passer la nuit à Pise, le tarif des hôtels est raisonnable.

Nous nous sommes dit que, si nous en avons l’opportunité dans le futur, nous aimerions revenir à Pise pour s’y attarder d’un peu plus près.

Florence

Pourrions-nous vivre à Florence ? Si vous êtes un amoureux des arts, peut-être que vous aurez l’impression d’être au paradis (bien que je pense que, comme à Venise, n’importe qui vivant ici doit avoir envie de se trouver ailleurs durant la saison touristique).Il y a beaucoup de choses à Florence pour vous tenir occupé mais pour moi, je ne le ressens pas comme un endroit où j’aimerai vivre. Pendant que Pise est cosy, Florence est abstraite. Florence est probablement aussi un endroit très cher.

Aussi, non, je ne recommanderai pas Florence en tant que paradis de retraite. Le mieux, peut-être, serait de vous baser à Pise et de visiter la cité de Michael Ange quand bon vous semble, ce n’est qu’à une heure de route par l’autoroute.

 

Paul Delahoutre

Auteur des guides “Retraite sans Frontières”