Vivre mieux en dépensant moins !

La Retraite à l’Etranger au Féminin

Comment concrétiser son projet de retraite à l’étranger, lorsqu’on vit seule ? Faut-il renoncer ? Est-ce dangereux ? Pour une femme seule, les questions sont nombreuses ainsi que les mises en garde des proches et amis biens intentionnés.
Les freins les plus souvent avancés sont la sécurité, l’isolement, le manque d’appui de la part de la famille… derrière tout cela se cache la peur, la votre et celle de vos proches…

Comment vaincre ses peurs ?

Identifier ses peurs

Avant de vous lancer dans la lecture de livres de développement personnel, commencez par lister les réfutations que vous avancez vis-à-vis d’un projet de retraite au soleil et énoncez les peurs qui se cachent derrière :
• Risque de se faire agresser (peur d’être vulnérable)
• S’éloigner de la famille et des amis (peur de l’isolement)
• Réprobation des proches (peur du rejet)
Il y en a plein d’autres, à vous d’identifier les vôtres.
La peur est en partie irrationnelle. Avoir peur d’une situation ne veut pas dire que la situation est réelle et existe !

… les accepter

Avoir peur de partir seule en retraite à l’étranger, même pour quelques mois par an, est complètement normal ! Le contraire serait étonnant voire même inquiétant, car il s’agirait alors d’une certaine inconscience. La première chose à faire est donc d’accepter ses peurs pour leur donner moins de force.

Entretenir la confiance en soi…

Plus vous avez confiance en vous et plus les peurs s’effacent. Faites une liste de vos succès et de vos réussites, des choses qui vous rendent fière de vous.
Relisez-là de temps en temps notamment les jours de doute ou de blues. C’est stimulant et surtout ce sont des faits qui vous montrent concrètement que vous avez de raisons d’être fière de vous, qui vous montrent que vous avez fait des choses dans votre vie et que vous pouvez donc en faire d’autres !

… puis faire croître son estime de soi

Par la suite il convient de faire grandir la confiance en soi. Pour cela, on peut utiliser la pensée positive et la méthode des petits pas qui consiste à augmenter sa zone de confort par petits challenges ou petites étapes ! Chaque succès est un progrès qu’il faut estimer à sa juste valeur et qui impulse l’estime de soi !

Gérer la peur des autres

En plus de vos propres peurs, il faut souvent faire aussi avec les peurs plus ou moins exprimées des proches! Il faut écouter les mises en garde, car il y a probablement des précautions à prendre, mais il ne faut pas renoncer pour éviter les craintes des autres! Trop de personnes tombent dans ce piège. C’est une sorte de chantage affectif! Si la pression pour vous faire abandonner un rêve qui vous tient à cœur est trop lourde à supporter, prenez vos distances, dites-en le minimum tant que vous n’avez pas bien progressé dans votre projet de partir vivre à l’étranger!

Comment se sentir en sécurité ?

Est-il véritablement plus dangereux de partir passer sa retraite à l’étranger seule que de vivre seule n’importe où en France? Pas sûr. Ce qui fait que vous vous sentez en sécurité aujourd’hui, c’est que vous connaissez votre cadre de vie et que vous agissez en conséquence. A l’étranger, c’est la même chose!

Connaitre votre destination et s’adapter

A l’étranger, il est important de faire un minimum d’effort pour respecter la nouvelle culture : essayer de comprendre même si on n’approuve pas forcement. Si on comprend le pourquoi du comment, il est plus facile de se plier aux différentes règles ou habitudes. En adaptant votre comportement, vous attirez moins l’attention et de ce fait vous assurez votre sécurité. Observez et imitez le comportement des femmes du pays.

Veiller à votre tenue vestimentaire

Dans l’attitude à adopter, il y a la tenue vestimentaire. Au soleil, certaines s’habillent d’une façon qui peut être jugée provocante voire irrévérencieuse par les locaux. Même si les locaux n’expriment pas forcément ouvertement leur désaccord, renseignez-vous sur ce qui est toléré, et dans quelles circonstances. Une fois de plus, une bonne connaissance de la culture locale s’impose.

Eviter de tenter les gens

Il est utile de connaitre le niveau de vie moyen des locaux pour ne pas les tenter avec votre mobile dernier cri sorti en permanence comme dans le métro parisien, ou avec un bijou ostentatoire. Des objets qui font partie de notre quotidien peuvent valoir une fortune pour un travailleur du pays.

Et si…

Et si vous vous sentez menacée ou en insécurité, conduisez-vous avec assurance, ne laissez pas entrevoir une peur, évitez les contacts visuels, éloignez-vous ou rapprochez- vous d’autres femmes.

Comment éviter la solitude et l’isolement ?

Sortez de chez vous !

C’est une condition essentielle. Après l’enthousiasme de l’installation dans votre nouveau pays d’accueil, votre nouveau chez-soi, la découverte de votre ville, l’idée de sortir seule prendre un verre ou d’explorer les alentours le week-end sans personne pour vous accompagner n’est pas forcement réjouissant et il est tellement plus confortable de rester confinée chez soi avec un bon livre.

Faites des efforts

Néanmoins, en tant que femme seule, il sera nécessaire de faire plus efforts pour s’intégrer et s’épanouir. Même si l’on est d’un naturel sociable, les jours de blues, on a tendance à s’enfermer et si on ne se force pas, les jours de blues reviennent plus fréquemment et un cercle vicieux s’installe progressivement.

Faites-vous des amis

Si se faire des amis expatriés est relativement facile, rencontrer des locaux est moins aisé. Liez-vous d’amitiés avec une femme du pays qui vous introduira dans son cercle d’amis et vous pourrez ensuite sympathiser avec d’autres personnes. Votre tâche sera facilitée par le fait que, nombreux sont les étrangers qui sont fiers d’introduire une française dans leur cercle d’amis. La France a une image valorisante associée à la culture, la mode, les parfums, le vin…
Les choses ne se feront pas toutes seules, il faudra aller à la rencontre des gens malgré vos appréhensions. Mais au-delà de vos peurs, cela se traduira par de belles rencontres et des amitiés naissantes.

En conclusion

Oui, une femme seule peut vivre une retraite à l’étranger riche et épanouissante. Certes il y aura peut-être des moments de peur qui vous donneront envie de tout abandonner. Ne renoncez pas ! Acceptez vos peurs et développez votre confiance en vous. En adaptant votre comportement, vous attirez moins l’attention et de ce fait vous assurez votre sécurité. Cela demandera un peu de temps, mais le travail sur vous-même finira par payer.

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »