Vivre mieux en dépensant moins !

Cet endroit a quelque chose de magique…

« L’Algarve est captivante… et, à chaque fois que vous y retournez, vous repérez un nouveau petit village ou vous découvrez une nouvelle plage que vous ne connaissiez pas. Cet endroit a quelque chose de magique… »

C’est par ces mots qu’Evelyne Blary, une française retraitée au Portugal depuis 4 ans, commence son email.

« En France » poursuit-elle, « mon mari et moi courrions toute la journée, comme tout le monde, affrontant le trafic routier, mangeant une pizza surgelée au dîner parce que nous étions trop fatigués pour faire autre chose, puis s’affalant dans le canapé devant la télévision avant d’aller au lit pour se lever le lendemain et tout recommencer. Nous avions tout deux des rêves, mon mari la photographie, quant à moi j’ai toujours voulu peindre. Mais en France, nous nous demandions quand nous pourrions arrêter de travailler et concrétiser ces rêves.

« Nous étions allés plusieurs fois en vacances au Portugal. Nous savions que nous aimions ce pays, particulièrement la côte de l’Algarve. Finalement nous avons trouvé la maison qui correspondait à nos désirs et à notre budget et avons décidé de faire le grand saut. Nous avons rassemblé notre courage pour abandonner notre vie en France et en créer une nouvelle ici en Algarve. Notre nouvelle vie ne ressemble en rien à la précédente, et nous ne pourrions être plus heureux de ce choix.

« Dans notre nouvelle maison, située dans la petite ville d’Alvor, nous n’avons pas à supporter de circulation intense.

« Le matin, nous commençons par faire nos courses au marché couvert pour nous approvisionner en produits frais et poissons qui serviront à préparer nos repas. Puis nous errons dans les ruelles pavées de la vieille ville et saluons en chemin les commerçants. Ils nous connaissent tous et nous sourient en retour.
Enfin, nous nous installons à la terrasse d’un café dominant la mer, pour regarder les pêcheurs qui rangent leurs filets sur la plage et lire le Figaro ou l’Equipe du jour disponibles dès 10 h du matin chez le libraire, tout en dégustant une délicieuse petite tartelette aux œufs appelée « pastéis de nata » accompagnée d’un café, le tout pour la modique somme de 1 euro. Soudainement, nous réalisons que deux heures se sont écoulées…

« L’après-midi nous faisons de longues marches sur les falaises et le long des plages auxquelles les rochers ocres et rouges sculptés par l’érosion, ajoutent une beauté fabuleuse. Nous sommes dehors toute la journée, profitant du soleil qui brille 300 jours par an.

« Nous ne nous sommes pas installés au Portugal avec l’idée de vivre plus sainement, mais c’est l’un des plus grands bénéfices de notre nouveau style de vie. Il est difficile de ne pas manger sainement et de ne pas faire naturellement de l’exercice physique tous les jours. C’est simplement la manière dont on vit ici en Algarve.

« Nous nous sommes fait de nombreux amis et avons été bien accueillis par nos voisins. Les portugais que nous avons rencontrés sont amicaux et aussi très fiers, à juste titre, de leur héritage. Des traces du passé s’exposent dans tous les recoins des villages de cette partie du monde, y compris dans le notre. Et les portugais sont tellement désireux de partager cette histoire avec vous, de vous intégrer dans leur culture, dans leurs traditions… de partager leur gastronomie, leur temps…

« La famille est importante ici. Les familles, toutes générations confondues, se promènent ensemble tous les soirs le long de la promenade qui longe la mer, et l’été sur les places, vous pouvez voir de vieilles dames danser avec des enfants en bas-âge.

« Le dernier bénéfice que je souhaite mettre en avant concerne l’immobilier. Mon mari et moi avons pu acheter une maison suffisamment grande pour pouvoir disposer d’une pièce pour le studio photo de mon mari et d’une autre pour mon atelier de peinture, et tout cela dans un cadre verdoyant avec vue sur la mer. Il y a de réelles bonnes affaires à trouver, et la recherche fait partie de l’aventure et du plaisir…

« Si je devais résumer pourquoi j’aime vivre en Algarve autant que cela, je le dirais en trois mots : pour les gens, le rythme de vie et la gastronomie ».

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »