Vivre mieux en dépensant moins !

5 choses à faire en 2019 pour préparer votre Retraite à l’Etranger

Si, parmi vos souhaits pour l’année qui commence, vous envisagez sérieusement réfléchir à l’idée de prendre votre retraite à l’étranger pour vivre plus heureux, plus sainement et plus économiquement, nous vous suggérons de suivre en 2019 cinq étapes qui vous mèneront par la suite vers une retraite réussie dans votre propre petit paradis.

1. Asseyez-vous et dressez une liste de toutes les choses dont vous ne pourriez absolument pas vous passer dans la vie de tous les jours.
Démarrez avec les biens matériels… Votre fromage favori, votre jardin potager, votre voiture ancienne… Pendant que vous écrivez tout cela, vous allez peut-être penser que d’autres personnes trouveraient votre démarche absurde, mais ça n’a pas d’importance. Si une chose est tellement importante pour vous, que vous ne pouvez pas concevoir vivre sans, ajoutez-la.
Puis faites la liste des choses immatérielles dont vous ne pourriez pas vous passer, tout au moins pas durant longtemps… Votre club de pétanque, votre semaine de vacances aux sports d’hiver, votre meilleur ami, vos petits enfants. Encore une fois, peu importe si cela vous semble stupide lorsque vous les écrivez. Ce sont les choses qui représentent le plus pour vous, personnellement.
Maintenant… imaginez ce que vous feriez si vous vous réveillez demain à un endroit où vous n’avez plus un accès immédiat à toutes ces choses. Les choses que vous n’imaginez pas ne pas avoir pendant des semaines ou des mois… les choses pour lesquelles vous ne trouverez pas de substituts… les choses dont vous avez besoin mais que vous ne pouvez pas emporter avec vous ou retrouver sur place dans un autre pays…
Si vous en avez beaucoup, reconsidérez l’idée de les abandonner et de partir à l’étranger. Si vous en avez peu, voyez si vous pouvez les remplacer par d’autres choses, ou vivre sans durant une longue période. Si vous n’en avez pas, vous êtes insolite… et très chanceux dans une perspective de retraite à l’étranger.

2. Maintenant réfléchissez au cadre de vie dans lequel vous aimeriez vivre.
Beaucoup prennent leur retraite à l’étranger pour bénéficier d’un climat plus agréable… mais à quelle distance se trouve l’aéroport ou la station de bus? Existe-t-il un hôpital performant à proximité? Y a-t-il un terrain de golf non loin de là? La connexion internet est-elle efficace? Beaucoup d’autres considérations doivent être prises en compte en dehors de la moyenne des températures et de la pluviométrie. Réfléchissez bien à tous ces aspects lorsque vous choisissez un endroit où prendre votre retraite.
Pour chacun des pays où vous aimeriez vivre, passez en revue les douze critères de choix que nous décrivons dans nos guides « Retraite sans Frontières » et qui entrent en ligne de compte lorsqu’il s’agit de choisir une destination de retraite à l’étranger. Vous devez déterminer à la fois ce qui est le plus important et ce qui est le moins important pour vous, car chaque endroit a ses avantages et ses inconvénients.

3. Une fois que vous avez établi une liste des endroits où vous pensez pouvoir vivre heureux… visitez-les.
Rendez vous sur le terrain. Vous pouvez passer des années de recherche sur internet ou dans les livres, mais rien ne remplacera l’impression que vous ressentirez en passant un peu de temps sur place. Si vous aimez un endroit « sur le papier » mais que vous le détestez dès que vous y atterrissez, vous n’y serez pas heureux. Restez suffisamment longtemps, la différence entre un séjour touristique d’une semaine et une immersion ne serait-ce que de trois ou quatre semaines en un ou plusieurs voyages de prospection est énorme.

Et prévoyez au moins un voyage durant la saison basse. Tous les endroits de la terre ont une saison basse durant laquelle même les locaux partent ailleurs pour échapper à la chaleur, au froid, à la pluie, au vent, au pollen, aux commerces fermés… à tout ce qui fait que cette saison est qualifiée de « basse ». Tout le monde peut être heureux à un endroit donné durant la meilleure période de l’année, c’est pourquoi vous devez y être durant la plus mauvaise saison, pour vérifier que vous la supportez, parce qu’il le faudra, dans la mesure où vous allez probablement y vivre toute l’année.

4. Constituez-vous un réseau de renseignements avant de partir.
Les forums et les réseaux sociaux sont parfaits pour cela. Profitez de la possibilité qui vous est offerte avec internet de parler avec des gens qui habitent à l’endroit où vous envisagez partir. Présentez-vous, faites connaissance, posez-leur des questions. Ils ont déjà débroussaillé le terrain, profitez de leur expérience et établissez des relations amicales avant de partir.

5. Ne vous inquiétez pas si vos parents et amis vous prennent pour un fou.
Certains d’entre eux le feront, ils ne comprendront pas comment vous pouvez ne serait-ce que penser à l’idée de partir en retraite à l’étranger. Et ceci même après leur avoir expliqué que vous vivrez plus confortablement, sous des cieux plus cléments, et que vous y serez plus heureux qu’actuellement.
Laissez tomber… pour la majorité des gens, prendre sa retraite à l’étranger n’est pas une bonne chose. Et c’est très bien ainsi pour eux… mais c’est aussi très bien pour vous, si après mûre réflexion, vous avez de bonnes raisons de partir. Ne laissez pas les gens vous y dissuader tant que vous ne savez pas si ce choix est bon ou non pour vous… en suivant les 5 étapes que nous venons de décrire.

Quelque soit votre choix de vie, passez une bonne année pleine de joie de vivre… peut être même de joie de vivre à l’étranger !

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »