Vivre mieux en dépensant moins !

« Je suis Venu… j’ai Vu…et j’y suis Resté »

« Depuis des années, mon mari et moi discutions de l’idée de faire quelque chose de nouveau et de différent en retraite » explique Claire G., « de nous installer dans un pays étranger où nous pourrions vivre une vie complètement nouvelle. Tous les ans, quand nous affrontions un nouvel hiver, nous rêvions de nous installer à un endroit où nous n’aurions plus à avoir à faire avec le froid et la neige. »

Mais leurs discussions, Claire s’en souvient, contenaient toujours des interrogations, des hésitations :

« Ne serait-il pas agréable de …

« Un jour…

« Et si on faisait…

« Peut-être plus tard…quand nous aurons économisé encore un peu d’argent… quand nous aurons vendu la maison…

Leur fille identifia rapidement le problème.  » Vous ne le ferez jamais, » leur dit-elle, « en tout cas pas vraiment. »

Elle était si sûre de son expertise que cela nous interpella. « Que savait-elle que nous ne savions pas? », me demandais-je.

« Vous ne le ferez pas, parce que vous n’avez pas décidé de le faire. Vous parlez de comment peut-être un jour vous partirez si, si, si… mais  vous n’avez pas décidé que vous le ferez, quelque soit les risques et les obstacles. Je vous connais ».

Claire et Marc prirent conscience de la justesse de réflexion de leur fille et décidèrent qu’ils n’allaient plus « penser à prendre leur retraite à l’étranger » mais qu’ils allaient « prendre leur retraite à l’étranger« .

« Je voyais cette décision comme étant la première étape du processus », dit Claire. « Maintenant que nous avions pris la décision de partir, je distinguais 5 étapes au total :

Etape 1 : Décider

Etape 2 : Rechercher

Etape 3 : Planifier (en acceptant les imprévus)

Etape 4 : Tester (mettre ses deux pieds sur le terrain)

Etape 5 : Plonger

« Les étapes 2 et 3 dépendent de ce que vous souhaitez. Vous devez faire une liste. A quoi voulez-vous que votre nouvelle vie ressemble? Qu’est-ce qui est important pour vous?

Nous avons fait notre liste et cela nous mena à considérer que 3 pays pouvaient répondre à nos attentes : Croatie, Espagne et Grèce.

« Nous sommes alors passé à l’étape 4 en planifiant un long voyage qui nous permettrait de passer du temps dans chacun de ces 3 pays. Nous avons commencé par la Croatie où nous réalisâmes rapidement que ce pays n’était pas fait pour nous. C’est un pays trop « germanique ». Cependant, durant ce voyage, nous avons rencontré un couple de français qui voyageait beaucoup et à qui nous avons expliqué ce que nous recherchions. « Allez voir au Portugal et plus particulièrement à Ericeira, d’après ce que vous nous dites, cet endroit devrait vraiment vous plaire » nous répondirent-ils sans hésiter.

« Aussi nous décidâmes d’ajuster notre plan et, plutôt que de continuer notre voyage vers la Grèce et l’Espagne, nous avons pris un avion pour Lisbonne (à 50 km d’Ericeira). Nous avions l’intention d’y rester deux semaines mais on y séjourna 2 mois.

« Nous étions tombés amoureux de cet endroit ; cette petite cité balnéaire perchée sur une falaise plateau, face à l’Atlantique, avec ses petites maisons blanches cerclées de bleu, son dédale de ruelles piétonnes pavées, son quartier ancien parsemé d’églises et de chapelles, son pittoresque port de pêche et ses plages grandioses ; était tout ce que nous recherchions. Nous louèrent un appartement pour un an… et trois ans et demi plus tard, nous aimons notre lieu de retraite chaque jour un peu plus.

Aujourd’hui, Claire et Marc sont confortablement installés dans leur maison située sur la falaise, avec une grande terrasse d’où ils bénéficient d’une vue imprenable sur l’océan. Lorsqu’ils veulent faire du shopping, visiter un musée ou encore consulter un spécialiste médical, Lisbonne n’est qu’à une heure de route.

« Vineviy me quedé, » proclame fièrement Claire aujourd’hui “Je suis venue… J’ai vu… et j’y suis restée ».

Bien sûr, leur déménagement n’a pas été aussi facile que cette simple déclaration le laisserait supposer. Claire et Marc ont dû affronter et outrepasser les stéréotypes dépassés et les résistances de la part de leur famille et amis en France.  

Il a fallu aussi franchir des obstacles légitimes. Ni Claire ni Marc ne parlaient portugais lorsqu’ils prirent la décision de s’installer au Portugal. Mais le couple ignora les stéréotypes et affronta les obstacles avec détermination.

Aujourd’hui, Claire et Marc sont officiellement résidents au Portugal (et depuis peu exonérés d’impôt sur le revenu pendant 10 ans). Ils ont complètement embrassé leur nouvelle vie. Le Portugais de Claire est très satisfaisant. Marc a moins de temps pour apprendre, mais cela ne l’arrête pas lorsqu’il veut engager la conversation avec les locaux.

Les gros obstacles sont derrière eux. Maintenant leur plus importante décision est de choisir quel vin ils vont déguster ce soir en regardant le coucher de soleil sur la mer !

Paul Delahoutre

Auteur des guides « Retraite sans Frontières »

***************

Si vous aussi, comme Claire et Marc, souhaitez prendre votre retraite au Portugal, procurez vous l’édition 2017 actualisée de mon guide pratique « Retraite sans Frontières Portugal » dans lequel vous trouverez la réponse à toutes vos questions concernant les démarches à effectuer avant de partir au Portugal :

.Que dois-je faire pour obtenir le droit de séjourner durablement au Portugal?

.Comment procéder pour trouver un logement à acheter ou à louer?

.Comment bénéficier de l’exonération totale d’impôt sur le revenu sur mes pensions retraite?

.De quel type de couverture sociale vais-je pouvoir disposer au Portugal?

.Faut-il procéder à la traduction et à la légalisation de mes documents administratifs?

.Quelles sont les procédures douanières d’export/import de ma voiture?

.Est-ce que mon  permis de conduire français sera valable au Portugal?

.Quelles sont les formalités sanitaires à accomplir pour pouvoir emmener mon animal de compagnie au Portugal?

.Où et comment faire connaissance avec d’autres retraités français expatriés au Portugal?

.Comment éviter les erreurs commises par les retraités non préparés?

.Comment faire des tas d’autres choses non listées ci-dessus…

Et puis, décider de partir vivre au Portugal est une chose mais où installer votre petit nid douillet? Dans notre guide, nous vous présentons nos coups de cœur… des endroits où vous aurez envie de poser vos valises pour vivre une retraite heureuse, paisible et loin du stress de votre vie actuelle.

 

Si, par contre, vous n’avez pas encore choisi votre pays de retraite, procurez-vous plutôt l’édition 2017 actualisée de mon guide pratique « Retraite sans Frontières Monde » dans lequel je vous présente en détail les 8 destinations de retraite préférées des français (Bali, Espagne, Maroc, Ile Maurice, Portugal, République Dominicaine, Sénégal, Thaïlande). Qualité de vie, coût de la vie, démarches administratives, coups de cœur, avantages et inconvénients… tout est dit pour vous aider à comparer et à choisir l’endroit qui est fait pour vous.