Vivre mieux en dépensant moins !

Quel Paradis de Retraite vous fait Rêver ?

« Tant de choix différents… que me suggérez-vous? »… s’interrogeait un lecteur récemment.

Dans le cas où vous auriez un impératif particulier, votre choix est facilité :

Si vous avez un budget modeste, par exemple, il faudra choisir un pays où le coût de la vie est bas (Thaïlande, Bali, Vietnam…).

Si vous avez un problème de santé, vous devrez vous installer à un endroit qui offre des prestations médicales de qualité (c’est-à-dire, quelque soit le pays, à proximité d’une grande ville pour bénéficier d’un équipement médical au standard international).

Si vous déménagez avec des enfants, le voisinage d’une école internationale est la condition non négociable (En Europe, l’Espagne ou l’Italie sont de bonnes alternatives).

Mais qu’en est-il si vous n’êtes pas concerné par ces impératifs? Qu’en est-il si vous n’êtes pas limité par le coût de la vie ou par des questions de santé ou encore par des enfants en âge scolaire?

Dans ce cas, vous pouvez aller partout.
Et c’est bien là le problème
Ce que je vous suggère?

« Ton correspondant au Maroc Philippe Olmer m’a pratiquement convaincu de choisir le Maroc » m’écrivait un ami la semaine dernière. « Il m’a dit qu’il existait des endroits superbes pour pratiquer ma passion de la pêche en mer, et puis ma belle-sœur a des relations à Rabat… » Je l’ai encouragé à poursuivre son investigation en allant voir sur place.

Ouvrez les yeux, faites des recherches. Lisez mes newsletters gratuites hebdomadaires, entrez dans les forums de voyage, regardez les reportages et témoignages télévisés… Explorez toutes les pistes jusqu’au moment ou vous dénicherez un endroit qui capte votre intérêt.

Mon correspondant en Thaïlande Olivier Lhomme me disait qu’il avait été étrangement attiré par l’Asie du Sud-est. Les récits qu’il avait lu sur cette région du monde avaient tellement capturé son imagination, qu’il voulait s’y rendre en premier et il y est resté.

Un ami expatrié au Portugal me racontait qu’après plusieurs décennies de travail acharné pour se construire une carrière en France, puis un divorce difficile… Lisbonne lui a offert une chance de relancer sa vie dans une ville accueillante, vivante, ensoleillée et chargée d’histoire.

Quand elle et son mari se sont lancés dans une nouvelle vie, notre correspondante à l’Ile Maurice Anne Decaux réalisa son rêve de vivre à un endroit où elle pourrait observer les poissons exotiques avec masque et tuba, tous les jours…

Un autre couple d’amis s’est installé en République Dominicaine tout simplement parce que tout deux, passionnés de randonnée, peuvent assouvir leur passion dans les parcs nationaux situés à proximité de la plage de sable blanc ourlée d’une mer bleu turquoise, qui fait face à leur maison.

J’ai connu des artistes qui sont partis près de Florence en Italie… des amoureux de patrimoine antique en Grèce… la douceur de vivre à Bali en a séduit d’autres…

Nos correspondants itinérants Bernard et Isabelle Thoumin s’accommodent d’une vie faite d’explorations et de découvertes, ils ne se sont donc installés nulle part. Ils sont en retraite depuis près de dix ans, se déplaçant de pays en pays, de continent en continent selon leur inspiration du moment.

Comme eux, je connais un couple proche de la retraite qui ne pense pas qu’il serait heureux en vivant durablement à un seul endroit. Leur idée serait de suivre les saisons en se déplaçant dans des lieux où ils se sentent bien (ex : le printemps en Andalousie, l’été en France auprès de leurs enfants, l’automne à Djerba et l’hiver à Bali).

Et vous, quel est votre rêve?

Si vous pouviez remplir vos journées comme vous en avez envie… que feriez-vous?
Si vous pouviez choisir la vue que vous aimeriez avoir depuis la fenêtre de votre chambre… à quoi ressemblerait-elle?

Commencez par là…

Paul Delahoutre
Auteur des guides « Retraite sans Frontières »