Vivre mieux en dépensant moins !

Quid du droit de séjour permanent d’un retraité à l’étranger ?

Au cours des derniers mois, j’ai reçu plusieurs emails de lecteurs me questionnant sur le problème du droit de séjour permanent dans tel ou tel pays étranger.

Récemment un lecteur me posait cette question :

« Nous sommes curieux de savoir s’il est possible de prendre notre retraite à l’étranger, est-ce que vous connaissez des pays où il est possible de s’installer sans avoir la nationalité ? »

Il existe de nombreux pays où vous pouvez prendre votre retraite sans avoir la nationalité du pays. Sans entrer dans le détail, (vous trouverez beaucoup plus de renseignement à ce sujet dans notre guide Retraite sans Frontières Monde), on distingue deux grandes catégories de pays :

Les pays de l’Union Européenne

Dans ces pays, les ressortissants français peuvent légalement résider et prendre leur retraite sans conditions :

Séjour moins de 3 mois

Vous devez simplement être en possession d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Certains États membres exigent que vous signaliez votre présence dans un « délai raisonnable » suivant votre arrivée.

Séjour de plus de 3 mois

En tant que retraité français, vous pouvez vivre dans le pays de l’UE de votre choix à condition de disposer d’une assurance maladie complète dans ce pays et d’un revenu suffisant (quelle qu’en soit la source) pour vivre sans devoir demander d’aide financière.

Séjour permanent

Vous obtiendrez automatiquement le droit de séjour permanent dans votre pays d’accueil après y avoir légalement résidé pendant une période ininterrompue de cinq ans. Vous pouvez alors séjourner dans ce pays aussi longtemps que vous le souhaitez sans conditions.

 

Les pays situés hors de l’Union Européenne

Les retraités français peuvent résider dans ces pays sous certaines conditions :

Nous ne parlons ici que des pays que nous connaissons et qui constituent la plupart des paradis de retraite plébiscités par les retraités français : Maroc, Tunisie, Sénégal, Ile Maurice, Thaïlande, Bali, République Dominicaine, Cambodge.

Dans ces pays, vous pouvez séjourner selon le cas 1 à 3 mois avec votre seul passeport (et un visa pour Bali, le Cambodge et la République Dominicaine).

Au-delà, vous allez devoir faire une demande de séjour permanent (carte de séjour, carte de résident, visa retraite…) qui vous sera accordée sous certaines conditions variables suivant les pays : âge minimum, certificat de bonne santé, justificatif de solvabilité, souscription d’une assurance santé, engagement de ne pas travailler etc…

Dans certains pays cette autorisation de séjour vous sera, dans un premier temps, accordée à titre provisoire pendant 1 à 3 ans et si vous avez respecté les conditions citées ci-dessus, elle vous sera accordée à titre définitif.

 

Paul Delahoutre

Auteur des guides « Retraite sans Frontières »