Vivre mieux en dépensant moins !

Chiang Mai en Thaïlande : un lieu de retraite idyllique

La Thaïlande est indiscutablement l’endroit le moins cher du monde pour vivre une retraite à l’étranger confortable et bien remplie.
J’y retourne régulièrement en vacances depuis plus de trois décades et je suis arrivé à Chiang Mai mercredi soir en compagnie de ma femme Caroline.

Nous avons déniché sans difficulté un petit hôtel situé dans un quartier calme et ombragé de la ville au prix de 800 Baths (environ 20 €) la nuit en chambre double joliment décorée, très propre et claire avec air conditionné, Tv, réfrigérateur garni, salle de bain « à lécher par terre », serviettes éponge épaisses…

Le lendemain, nous nous sommes levés à 6h30 pour profiter de la fraicheur matinale et du faible trafic. A cette heure, on peut voir les derniers moines bouddhistes en robe orange et à pieds nus, terminant leur quête matinale. En fait, les moines ne mendient pas, tout au long de la route des fidèles les attendent pour leur offrir de la nourriture en échange d’une bénédiction.

Sur notre chemin, nous passons devant deux écoles, la police privée contrôle le trafic à l’entrée des écoles et aident les jeunes enfants en uniforme et encore endormis à sortir des voitures et les mettent dans les bras du personnel de l’école.
Nous passons devant plusieurs temples, le soleil étincelle sur les ornements en or et fait briller les tuiles vernissées.

Nous passons devant des maisons anciennes en teck puis à côté de champs verdoyants et de jardins bien entretenus, plantés de fleurs tropicales colorées. Nous passons devant de petits stands de nourriture vendant les mets favoris du petit déjeuner thaï : riz et viande épicée, légumes, café au lait chaud sucré.

Après 10 minutes de marche, nous arrivons au parc Buat Hat, le seul parc public à l’intérieur même de la vielle ville fortifiée. Nous passons devant des étangs, des ponts, des pavillons,… tout cela dans une végétation tropicale luxuriante : pelouse, arbres, buissons, et plantes. Des jardiniers travaillent partout et entretiennent impeccablement le parc.
Dans les aires de jeux, les Thaïs jouent au badminton et on peut voir un peu partout des personnes âgées effectuant leur gymnastique matinale.

Après plusieurs crochets dans le parc, Caroline et moi retournons sur nos pas. On s’arrête pour un petit déjeuner thaï : nouilles et soupe de légumes ou une assiette de riz ou de nouilles avec des légumes et une sauce épicée. Puis nous retournons à l’hôtel pour nous préparer pour la journée.

La vie à Chiang Maï est à la fois traditionnelle et incroyablement influencée par l’active communauté d’expatriés. En vivant ici, vous pouvez si vous le souhaitez, remplir complètement votre agenda avec des activités entre expatriés. Vous pouvez chanter dans une chorale, jouer dans une pièce de théâtre, être volontaire dans une des nombreuses organisations humanitaires, prendre connaissance de toutes les activités au club d’accueil des nouveaux arrivants, participer au dîner mensuel du club des femmes expatriées, etc… Vous pouvez rencontrer des Thaïs au Rotary, il y a aussi plusieurs soirées par an organisées au profit d’œuvres de charité. Pour les activités physiques, il y a des cours de yoga, des clubs de tennis et de randonnée.

Et surtout, vous pouvez rencontrer des personnes du monde entier, des gens comme vous qui veulent vivre une nouvelle vie dans une partie du monde exotique, belle, accueillante et incroyablement bon marché.

Paul Delahoutre

Auteur des guides « Retraite sans Frontières »