Vivre mieux en dépensant moins !

Check-list des démarches à entreprendre

De nouveaux horizons s’ouvrent à vous.

Vous êtes partagé entre la joie de vivre cette nouvelle aventure et l’appréhension de toutes les démarches que cela engendre.

Une retraite à l’étranger s’accompagne souvent d’une multitude de démarches. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux s’y prendre à l’avance en anticipant et préparant bien son expatriation, pour éviter les surprises de dernière minute.

Afin de ne rien oublier, nous avons regroupé en 5 étapes successives, une liste exhaustive de toutes les actions à effectuer  pour mener à bien votre projet. En suivant ces étapes et nos conseils, vous pourrez non seulement bien vous organiser mais aussi aborder votre expatriation en toute sérénité.

C’est parti, cochez  chaque action effectuée pour ne rien oublier et être prêt le jour J !

Etape 1 : Plus de 6 mois avant le départ

  • Commencez par vous documenter sur le ou les pays de retraite de vos rêves : lisez les guides spécialisés et les blogs d’expatriés, prenez contact avec les réseaux d’accueil francophones, pour obtenir des informations sur la vie sur place.

  • Puis organisez un ou plusieurs séjours dans le pays que vous avez choisi, pour visiter les régions, villes, villages ou stations balnéaires qui vous plaisent et choisir votre « coup de coeur », et pour vous assurez que les bénéfices que vous retirerez de votre nouvelle vie surpasseront  les manques de votre vie actuelle.

 

Je vous aide !

A ce stade de réflexion important, puisqu’il s’agit de choisir précisément et sans vous tromper  l’endroit où vous allez pouvoir profiter pleinement de votre retraite, je peux vous aider :

Regardez dans la colonne à droite de cette page, il y a une rubrique intitulée « Recevez notre Newsletter » : en indiquant votre adresse Email dans le champ vide puis en cliquant sur le bouton « Inscription », vous recevrez gratuitement toute les semaine ma lettre d’information dans laquelle je vous communique de précieux conseils pour mener à bien votre projet, je vous présente des petits coins de paradis pour la retraite, et je vous fais partager l’expérience de retraités français de tous niveaux sociaux, expatriés et heureux de l’être.

A bientôt,

Paul Delahoutre

 

Etape 2 : 3 à 6 mois avant le départ

  • Recherchez une maison ou un appartement à acheter ou à louer dans votre futur pays d’accueil et plus précisément dans la ville, le village ou la station balnéaire où vous avez choisi d’installer votre petit nid de retraite.

  • Une fois ce bien acheté ou loué, occupez-vous de votre logement français en envoyant votre préavis au propriétaire ou en le mettant en vente ou en location.

  • Commencez à apprendre les rudiments de la langue de votre pays d’accueil avec des cours ou des méthodes linguistiques.

  • Faites un check-up médical complet (médecin, opticien, dentiste…) Conservez les radios et les ordonnances pour pouvoir acheter les médicaments nécessaires dans votre pays d’expatriation.

  • Vérifiez les vaccins obligatoires et/ou recommandés sur le site de l’institut Pasteur. Planifiez les vaccinations qui doivent être faites en plusieurs fois.

  • Demandez plusieurs devis de déménagement pour choisir votre déménageur international. Rapprochez-vous d’un garde-meubles si vous souhaitez entreposer des affaires.

  • Si vous avez un animal domestique, renseignez-vous sur les vaccinations nécessaires, sur les formalités à accomplir avant le départ (permis d’importation, quarantaine…) ainsi que sur les conditions de transport en avion.

  • et consultez votre vétérinaire pour préparer son immigration (vaccins, carnet de santé, puce électronique) et pour recueillir tous les documents et recommandations pour le voyage.

  • Prenez conseil auprès d’un avocat fiscaliste à propos de vos futures obligations fiscales.

  • Consultez un notaire pour prendre les dispositions adaptées à votre succession dans votre pays d’accueil.

  • Renouvelez votre passeport ou carte d’identité si leur validité n’est pas suffisante par rapport aux exigences de votre pays d’accueil.

  • Achetez vos billets de transport (avion, train, bateau)

Etape 3 : 1 à 3 mois avant le départ

  • Prenez rendez-vous avec votre banque et renseignez-vous sur le transfert d’argent, l’ouverture d’un compte à l’étranger, le maintien d’un compte en France…

  • Rapprochez-vous du déménageur que vous avez choisi pour prendre connaissance des procédures de dédouanement à l’exportation et des éventuelles taxes douanières. Demandez-lui de vous fournir la liste des produits interdits à l’exportation et les informations concernant les produits sujets à certaines restrictions tels que alcool, livres, médicaments, végétaux, animaux…

  • Faites le tri dans vos affaires. Vendez ou donnez les objets dont vous n’avez plus l’utilité.

  • Faites votre demande de visa d’entrée dans votre pays d’accueil : Si vous partez dans un pays de l’Union Européenne vous n’avez rien à faire, par contre pour les autres pays, rapprochez-vous de l’ambassade à Paris pour connaitre les conditions d’obtention d’un visa d’entrée dans le pays.

  • Si vous avez décidé de garder votre voiture, renseignez-vous pour savoir si vous pouvez gardez  votre contrat d’assurance auto français  et si besoin demandez des devis d’assurance dans votre pays d’accueil.

  • et prenez connaissance des formalités de douane et d’immatriculation de votre véhicule dans votre pays de destination.

  • Si vous avez décidé de ne pas garder votre voiture, mettez en vente votre véhicule et résiliez votre   assurance.

  • Renseignez-vous sur la validité de votre permis de conduire français dans votre pays d’accueil et si besoin faites une demande d’obtention du permis de conduire international.

  Rédigez des courriers de résiliation :

  • pour vos fournisseurs d’électricité, gaz, eau, téléphone, internet

  • pour vos assureurs (habitation, responsabilité civile, mutuelle…)

  • pour vos journaux et magazines, club de sport…

  • Renseignez-vous sur les modalités de prise en charge de vos soins dans votre pays d’accueil et lors de vos retours en France et en fonction de ce qui vous est accordé par la loi, vous déciderez des  dispositions complémentaires qui s’imposent pour bénéficier du niveau de remboursement dont vous souhaitez disposer (assurance complémentaire ou assurance au premier euro, assurance rapatriement)

  • Si vous partez dans un pays de l’Union Européenne, demandez à votre caisse d’assurance maladie le formulaire S1 qui vous permettra de vous affilier gratuitement à la sécurité sociale de votre pays d’accueil, ou la Carte européenne d’assurance maladie (CEAM) si vous continuez à vivre plus de 6 mois par an en France.

  • Faites traduire et légaliser les documents administratifs que vous pourriez être amené à devoir produire dans le cadre des procédures liées à l’installation dans votre pays d’accueil (demande de visa de séjour  permanent, procédure d’importation de votre animal de compagnie …)

  • Conservez une photocopie des documents importants : livret de famille, extrait d’acte de naissance, passeport… Vous pouvez aussi stocker ces documents en version numérique et les envoyer sur votre boite email pour y avoir accès partout dans le monde.

  • Rassemblez vos documents médicaux : carnet de vaccination, carte de groupe sanguin, carnet de santé, ordonnances, radios…

  • Renseignez vous sur les offres des fournisseurs d’électricité, gaz, eau, téléphonie, internet dans votre pays d’accueil.

 Etape 4 : Moins d’1 mois avant le départ

  • Si ce n’est pas déjà fait, créez des comptes (WhatsApp, Skype, Facebook…) pour communiquer gratuitement avec votre famille et vos amis.

  • Informez les administrations de votre départ et communiquez leur votre nouvelle adresse : caisses de retraite, centre des impôts, banque…

  • Faites suivre votre courrier en souscrivant au contrat proposé par La Poste

  • Souscrivez en ligne aux abonnements d’électricité, gaz, eau, téléphonie, internet, de votre nouvelle résidence.

  • Souscrivez en ligne aux assurances santé, rapatriement, voiture, habitation, responsabilité civile.

Etape 5 : Après votre arrivée

  • Achetez une carte Sim locale

  • Ouvrez un compte bancaire

  • Renseignez-vous auprès du Consulat de France et de la communauté des expatriés français sur les médecins francophones exerçant dans votre localité.

  • Démarrez la procédure d’obtention du droit de séjour permanent dans votre pays d’accueil.

  • Déclarez-vous auprès de l’administration fiscale.

  • Inscrivez-vous au Registre des Français établis hors de France auprès du Consulat.

  • Intégrez un réseau d’accueil francophone.

  • Adhèrez à l’assurance maladie locale si elle est ouverte aux étrangers

  • Réalisez les démarches de dédouanement et d’immatriculation de votre véhicule.

 

Je peux vous aider !

Du calme, je comprends votre inquiétude, toutes ces démarches, c’est impensable…

Rassurez-vous, des milliers de français installés hors de France sont passés par là avant vous, et ils s’en sont sortis sans problème avec l’aide de mes guides « Retraite sans Frontières ».

Chacune des démarches listées ci-dessus y est explicitée en détail, je vous guide pas à pas, et ce qui vous apparaissait impossible devient facile.

Si vous partez en retraite au Portugal, prenez connaissance du contenu de mon guide « Retraite sans Frontières Portugal » ici

Si vous partez en retraite en Espagne, au Maroc, au Sénégal, à l’Ile Maurice, en Thaïlande ou à Bali, prenez connaissance du contenu de mon guide « Retraite sans Frontières Monde » ici

Vous avez fait le rêve, j’ai fais la recherche, suivez-moi…                                                                  Je vous guiderai de là où vous êtes aujourd’hui, à là où vous rêvez d’aller !

Paul Delahoutre