Vivre mieux en dépensant moins !

Qualité de vie d’une Retraite en République Dominicaine

Savourer un plat de poisson grillé au bord de l’eau, balancé par le bruit des vagues. Danser jusqu’au bout de la nuit sur les sonorités frénétiques du Mérengué. Sentir l’odeur des cigares fraîchement roulés devant un bon café. Se balader dans les villages pour dénicher toute la créativité artistique de la population locale. Les occasions sont nombreuses pour ressentir la douceur de vivre caribéenne et suivre le rythme de vie des dominicains.

Climat

Localisée entre l’équateur et le tropique du Cancer, l’île jouit d’un climat tropical tempéré par les alizés.

Il fait relativement chaud en été et frais la nuit en hiver, surtout dans les montagnes. La température moyenne est de 30 °C le jour et 20 °C la nuit, la température de l’eau se situant entre 26 et 28 °C.

Il existe une saison des pluies en mai-juin et une autre en octobre-novembre. Des régions de plaines comme celles de Punta Cana ou Montecristi sont beaucoup plus sèches que la péninsule de Samaná au nord du pays. Le mois le plus sec est mars.

Les ouragans se promènent dangereusement le long des côtes entre septembre et novembre mais abrités dans des habitations en dur, vous ne courrez aucun risque sinon celui d’être bloqués quelques jours. De plus, ceux-ci sont suivis par les services météo américains avec une extrême précision.

 

Patrimoine naturel
Une longue plage d’un sable blanc impeccable, bordée par des cocotiers et une mer turquoise. Ce tableau de rêve est la carte de visite de la République Dominicaine. Il est vrai qu’avec près de 400 km de plages, dispatchées entre la mer des Caraïbes au sud et l’Atlantique au nord, le choix de manque pas. Le retraité pourra se relaxer dans les eaux paisibles et peu profondes de Boca Chica ou Juan Dolio, se dorer dans un décor extraordinaire à Bayahibe ou la Romana, profiter des larges baies de sable blanc de Punta Cana à Bavaro, des eaux multicolores et des calanques sauvages de la presqu’île de Samana ou des vagues toniques de la côte nord.

La République Dominicaine associe de grandes plages de sable blanc plantées de cocotiers à des terres évoquant les paysages des Pyrénées. Elle possède un patrimoine naturel exceptionnel. Les parcs nationaux sont légion, ils abritent de nombreuses espèces d’oiseaux et de reptiles, la flore est caractérisée par la même opulence.

 

Patrimoine culturel
On ne vient pas forcément en République Dominicaine avec l’idée de découvrir des monuments d’exception. Pourtant, le petit pays insulaire des Caraïbes présente une architecture coloniale inestimable principalement dans le quartier historique de Saint Domingue classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Chaque coin de rue, chaque édifice, chaque patio, chaque façade, parfume les souvenirs de temps reculés où cette cité était la plus charmante du continent. Se balader sur les traces de l’histoire, replacer ses pas dans ceux des dignitaires qui foulèrent ces rues dallées séculaires est une invitation à un authentique voyage dans le temps au charme immuable.

 

Loisirs

En République Dominicaine, vous serez certes conquis par les plages enchanteresses et la mer émeraude propices à la pratique de tous les loisirs nautiques, mais vous pourrez aussi vous adonner à la randonnée à pied, à cheval ou à vélo au cœur de la cordillère.

Le carnaval qui dure tout le mois de février, est particulièrement vivant et coloré. Il se décline dans toutes les régions du pays, dans une débauche de couleurs et de rythmes déchainés, avec des coutumes locales bien ancrées, mettant en scène des diables cornus, des coqs, des poules, des caciques…

 

Gastronomie

La cuisine dominicaine mêle différentes saveurs, aussi bien espagnoles qu’antillaises, elle n’est toutefois que très peu épicée. Le plat national, appelé bandera dominicana, se compose de riz, de haricots rouges, de bananes plantains frites et de viande bouillie. Côté desserts, les Dominicains apprécient les saveurs très sucrées comme les dulces de leche, préparation à base de lait concentré et de sucre mélangés à de la noix de coco, de l’ananas ou du gingembre. Enfin, deux boissons cultes, la bière et le rhum que l’on boit notamment en cocktail.

 

Soins médicaux

Les hôpitaux publics ne répondent pas aux normes occidentales, la qualité des soins prodigués et l’équipement laissent à désirer. Les cliniques privées offrent des soins relativement corrects mais sont très onéreuses et exige un paiement d’avance.

Concrètement, les retraités français ont tout intérêt à adhérer à l’assurance de base de la CFE ainsi qu’à une mutuelle complémentaire, et à disposer d’une assurance rapatriement pour pallier à toutes éventualités.

En cas de sérieux problème, prenez l’avion pour Miami à 2 heures de vol de Saint Domingue, qui dispose de cliniques et de centres hospitaliers offrant une qualité de soins identique à celle proposée en France Métropolitaine, ou faites-vous rapatrier en France si vous avez une assurance.

 

Sécurité et stabilité

criminalité :

La petite criminalité a tendance à augmenter surtout dans les endroits fréquentées par les touristes. Il faut donc veiller à ne pas tenter le diable et vous assurer que vos objets de valeur ne soit pas à la vue de tous et sans surveillance. Quand vous sortez de chez vous, ne laissez jamais portes et fenêtres ouvertes.

stabilité du pays :
Malgré de bons fondamentaux macroéconomiques, le modèle de développement dominicain semble s’essouffler. En effet, les secteurs qui ont fait la croissance du pays, le tourisme et les zones franches, se développent moins rapidement depuis le début des années 2000, les moteurs actuels ne créent pas suffisamment d’emplois et génèrent peu de devises.

risques naturels :
La saison cyclonique s’étend de mai à novembre et se caractérise par des orages violents et de fortes rafales de vents qui peuvent paralyser les transports et endommager les infrastructures. Mais ce n’est pas le phénomène climatique le plus ennuyeux pour les habitants, les inondations créent plus de dommages matériels, il faut en être conscient mais ne pas s’inquiéter outre mesure, tant les risques sont minimes.
Le pays est situé sur une faille sismique qui traverse l’île d’est en ouest et si historiquement Haïti a été plus gravement touché par les séismes, la République Dominicaine n’a pas été épargnée non plus au cours des siècles. Selon les scientifiques, l’épicentre se trouverait tantôt à Río San Juan sur la côte nord du pays, tantôt dans les montagnes de la cordillère centrale à l’ouest de Santo Domingo.
La plus grave menace à long terme pour le pays serait la montée des eaux qui pourrait frapper les régions côtières où vivent 70 % de la population.

 

Intégration
langue :
L’espagnol est la langue officielle du pays et l’anglais est la première langue étrangère enseignée et parlée. Apprendre l’espagnol ne vous sera pas inutile, cela étant dit, il faut savoir que la langue française est très étudiée (L’Alliance Française dispose de 4 établissements dans le pays), elle s’impose même dans certains coins comme à Las Terrenas. Par ailleurs nombreux sont les haïtiens francophones exilés en République Dominicaine.

population locale :
La joie communicative des Dominicains, leur sens de l’hospitalité, leur passion pour la fête et quelques pas de Mérengué, vous rempliront de bonne humeur.

réseaux d’expatriés francophones :
Au 1er janvier 2017, le nombre d’expatriés français inscrits au Consulat était de 4 023 personnes, dont une majorité de retraités français installés dans le village de Las Terrenas sur la presqu’île de Samana.
Le réseau d’accueil Fiafe dispose d’une antenne à Saint Domingue, il renseigne les nouveaux arrivants et propose à ses adhérents toute une série d’activités culturelles et sportives. L’Ufe est aussi présent à Saint Domingue et pourra vous conseiller dans vos démarches administratives.
Sur place, vous pourrez aussi vous rendre dans l’un des 4 centres de l’Alliance Française implantés dans le pays, qui proposent un programme d’actions culturelles en langue française, une occasion de rencontrer d’autres français expatriés.

 

Accessibilité
Deux compagnies aériennes low-cost assurent des vols entre Paris et la République Dominicaine : Air Europa entre Paris et Saint Domingue avec escale à Madrid et XL airways entre Paris et Punta Cana sans escale en 8h40. Par ailleurs, plusieurs compagnies régulières proposent des vols avec/sans escale entre Paris et Punta Cana.

 

Infrastructures
réseaux de transports :
L’état général du réseau routier est médiocre et la plupart des routes sont mal entretenues. Toutefois, les autoroutes Punta-Cana/Saint-Domingue et Las Terrenas/Saint-Domingue font exception et sont de bonne qualité. Bus et taxis sont des moyens plus sûrs de vous déplacer quasiment partout.
La République dominicaine connaît le taux de mortalité sur la route le plus élevé au monde (vitesse, signalisation déficiente, non-respect des principes élémentaires de sécurité par les automobilistes comme par les piétons, mauvais état des véhicules).

réseaux de distribution :
Quelques grandes enseignes de distribution bien connues des consommateurs français sont présentes en République Dominicaine : Carrefour, Mac Donald, Zara, Ikéa.