Vivre mieux en dépensant moins !

Les Bénéfices d’une Retraite au Cambodge

Après trente ans de conflits, le Cambodge est maintenant bien engagé dans la voie de la renaissance.

Des ruines d’Angkor aux jungles montagneuses, des îles du golfe du Siam aux remous puissants du Mékong, des nuits fièvreuses de Phnom Penh aux villages perdus dans les rizières, le pays se révéle très beau dans sa simplicité et son humanité.

Un pays où certains pensent encore que tout est possible car la vie coule aussi fort que les eaux du fleuve, car la force de la nation est dans la vitalité de sa jeunesse ! Soyez les bienvenus au Cambodge !

La beauté au quotidien

Les temples, les paysages de rizières et les palmiers, les fleuves et les montagnes, les hommes et les femmes, les jeunes enfants provoquent des émotions esthétiques sans cesse renouvelées.

Les différentes régions du Cambodge possèdent un charme qui plaira aux nostalgiques de l’Indochine telle que décrite dans certains récits d’aventureux.

Une population accueillante

Le grand atout du Cambodge, c’est la gentillesse et la simplicité de sa population quand on s’éloigne de Phnom Penh. Il faut prendre le temps de découvrir le pays par ses propres moyens et ne pas hésiter à sortir des itinéraires trop faciles.

L’histoire avec un grand « H »

Histoire ancienne et glorieuse, récente et douloureuse, elle a laissé ses marques à travers le pays.

Nul autre de ses voisins ne possède un tel foisonnement de sites historiques et de chefs-d’œuvre artistiques. Voir Angkor, c’est un peu comme voir Louxor ou le Machu Picchu, il n’y a pas beaucoup de lieux au monde à même d’apporter ce type de sensations.

Des plages paradisiaques

Lorsque l’on évoque les plus belles plages d’Asie du Sud-est, c’est souvent la Thaïlande qui vient en premier à l’esprit, mais le grand avantages de la plupart des plages cambodgiennes, c’est leur tranquillité. Elle sont encore préservées du tourisme de masse et au large de Sihanoukville, plusieurs îles sauvages vous permettent d’apprécier leurs récifs coralliens en plongeant avec masque et tuba dans leurs eaux claires.

Une cuisine aux multiples influences

La cuisine bénéficie des influences thaïlandaise, vietnamienne, chinoise et française. Une variété de soupes, le riz comme aliment de base, des légumes à profusion, de la viande de buffle ou de porc, mais surtout du poisson d’eau douce et du poulet. Les mets sont agrémentées de coriandre, citronnelle, gingembre et de Prahoc une sauce à base de poisson.

Côté boissons : une bière locale légère et rafraichissante l’Angkor, vin de palme, alcool de riz, excellent thé vert, café pas terrible  et le Teukolok, une spécialité Khmer à la fois rafraichissante et nourrissante, qui mélange fruits frais, œuf, lait et sucre.

En savoir plus sur Cambodge !