Vivre mieux en dépensant moins !

Les bénéfices d’une retraite au Brésil

Brésil. A l’évocation de ce mot, l’imagination erre vers des images exotiques de danse et de musique, de sensualité et d’alanguissement, de fête et de convivialité. Cliché ou réalité ? Le Brésil est bien entendu tout cela à la fois, mais il est bien plus encore pour contenter les envies des retraités qui tombent sous le charme de ce pays.

Une ambiance festive

Superproduction ou défilé populaire, le carnaval est le point culminant de toute une année et l’indiscutable preuve de la joie de vivre du peuple brésilien. Tout est permis ! Les blancs se maquillent de noir, les hommes s’habillent en femmes, les pauvres en riches… On se séduit, on s’embrasse, on dépense sans compter les deniers gagnés pendant l’année, on ne dort plus, on mange et on boit pour se donner l’énergie de danser encore et encore jusqu’à l’aube…

Qu’en à la musique brésilienne, elle est à la fois source de plaisir et exutoire, espace de cohésion nationale et facteur d’identité. Elle a puisé son inspiration partout : dans les syncopes des rythmes africains, dans les mélodies épurées des transes indigènes, dans les structures des danses européennes ou encore dans les harmonies savantes du jazz. Elle est synonyme de fête, de légèreté, de carnaval et de paillettes mais c’est avant tout un moyen de prendre la parole pour dire sa joie de vivre et la beauté du monde.

Une table généreuse

La table brésilienne est généreuse et accueillante, métissée et colorée. Au cours de son histoire, elle a su intégrer les influences africaines et indigènes aux quatre coins de son territoire. Par ailleurs, des espèces venues du monde entier se sont épanouies grâce à un sol et un climat propices. Aujourd’hui, la cuisine brésilienne est également très marquée par les différences sociales et culturelles. On ne cuisine pas à Bahia comme à Sao Paulo.

Une population attachante

En dépit de la colère sociale du pays, liée à son héritage esclavagiste et aux inégalités sociales actuelles, les étrangers seront vite happés par la profonde gentillesse des brésiliens, leur besoin de parler durant des heures devant une bière ou plus simplement sur le pas de la porte. L’amitié des brésiliens sera obtenue facilement des les premières rencontres. Mais attention, ils vivent aussi d’amitiés futiles : on peut se faire des amis hâtivement mais les perdre aussi très vite. Et puis, bien évidemment, les amitiés ne sont pas toujours désintéressées, pauvreté oblige.

Une nature exubérante

Dire que la nature est majestueuse relève de l’évidence. Les paysages et la biodiversité rivalisent d’ingéniosité et d’excentricité. Le Brésil est probablement le pays au monde où le nombre d’espèces endémiques est le plus important. Au-delà de l’exceptionnel poumon vert amazonien, le Brésil possède de nombreuses réserves et parcs naturels, patrimoines naturels de l’humanité.

Le littoral composé de magnifiques plages de sable blanc et de cocotiers, de falaise, de récifs, de mangroves demeure un atout incontestable, malgré la lutte féroce que se livrent les acteurs de l’urbanisme des littoraux et leurs détracteurs.

 

En savoir plus sur Brésil !